Ecoutez Radio Sputnik
    Sports

    Euro-2008: la Furia Roja vient à bout des Russes

    Sports
    URL courte
    0 01

    La sélection russe s'est inclinée 3-0 jeudi à Vienne face à l'Espagne, qui rencontrera l'Allemagne en finale de l'Euro-2008.

    VIENNE, 27 juin - RIA Novosti. La sélection russe s'est inclinée 3-0 jeudi à Vienne face à l'Espagne, qui rencontrera l'Allemagne en finale de l'Euro-2008.

    Sous une pluie battante, Xavi ouvre le score à la 50e minute, sur une passe d'Iniesta. A la 73e minute, c'est Dani Güiza qui déjoue le gardien russe Igor Akinfeev. Dix minutes plus tard, David Silva vient mettre un point final aux ambitions des hommes de Guus Hiddink au sein du championnat, au terme d'un match décevant et sans brio côté russe.

    Dès le début du jeu, les protégés de Luis Aragonés, dont la composition était identique à celle du match de quarts contre l'Italie, mènent principalement leurs attaques depuis le flanc droit, défendu par Yuri Zhirkov. Les Russes se reprennent pourtant et parviennent à déplacer le centre de gravité de la rencontre vers le camp espagnol. Pavlyuchenko tente une excellente frappe lointaine à la 31e minute mais passe à côté du but.

    A la fin de la première mi-temps, le rythme de la partie s'essouffle, les équipes se contentant de réaliser des passes longues vers le camp adverse. Suite à une blessure, Villa, le meilleur buteur de l'euro avec 4 buts, sort pour être remplacé par Cesc Fabregas, qui constituera le maillon fort des attaques espagnoles en fin de première mi-temps, sans toutefois offrir le premier but de la rencontre.

    En début de deuxième mi-temps, Iniesta se démarque des défenseurs sur le flanc gauche, passe au demi de terrain du FC Barcelone, Xavi, qui expédie le ballon dans les cages russes (50e). 1-0.

    Le sélectionneur Aragonés insiste par la suite pour que son équipe se concentre vers le camp russe et multiplie les attaques. A la 69e minute, il remplace Xavi par Güiza, qui décroche un peu plus tard le second but espagnol (73e).

    Enfin, le trio Iniesta-Fabregas-Silva déjoue une fois encore la défense et le gardien russe (83e), peu après une possibilité de Sychev, déjouée par le gardien espagnol Iker Casillas.

    Arshavin, l'égérie des médias, a déçu par son absence, celui-ci n'ayant saisi aucune occasion au cours du match.

    C'est pourtant la première fois de son histoire que l'équipe russe, qui remporte le bronze lors de l'Euro-2008 aux côté de la Turquie, arrive à un tel niveau d'une compétition aussi prestigieuse. Le dernier succès remonte à 1988, quand l'équipe d'URSS avait remporté l'argent.

    Pour le sélectionneur de la sélection russe, Guss Hiddink, le plan de jeu n'a pas été respecté.

    "Tout est logique. Nous avons joué correctement à la première mi-temps, mais le plan de jeu n'a pas été réalisé jusqu'au bout. Des erreurs ont été commises en milieu de terrain et nous n'avons pas tenu le rythme imposé par les Espagnols, dont le jeu a été brillant. Ils méritent cette victoire sans conteste, et je pense que la finale sera magnifique. Nous sommes déçus, mais quand les émotions se seront dissipées, nous comprendrons que nous sommes fiers d'être arrivés jusque là", a-t-il indiqué.

    Lire aussi:

    Catalan, le joueur de foot Gerard Piqué se dit prêt à quitter la sélection espagnole
    Le sélectionneur du Chili impressionné par le stade de Saint-Pétersbourg
    Référendum: le match FC Barcelone - Las Palmas disputé à huis clos
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik