Ecoutez Radio Sputnik
    Les gymnastes russes remportent le championnat d’Europe à Moscou

    Les gymnastes russes remportent le championnat d’Europe à Moscou

    Photo : RIA Novosti
    Sports
    URL courte
    0 0 0

    Dix médailles - six d'or, quatre de bronze et la première place à l'épreuve générale – tel est le bilan de la sélection de Russie au championnat d'Europe de gymnastique aux agrès, qui s'est achevé dimanche dans le stade Olympique de Moscou. Deux médailles d'or reviennent à la championne olympique, Aliya Moustafina.

    Aliya Moustafina a remporté les compétitions dans l'épreuve combinée et dans son exercice préféré – les barres. La leader de la sélection de Russie avait une chance de gagner ou au moins, de monter sur le podium dans les exercices libres, mais elle s'est désistée à cause d'un vieux traumatisme du genou.

    David Beliavski a apporté aux Russes deux médailles– d'or à l'épreuve combinée et de bronze sur les barres. À la différence de l'équipe féminine, les messieurs dans la sélection de Russie n'ont pas de leader bien démarqué.

    Denis Abliazin a gagné l'or dans le saut d'appui. Il pouvait aussi s'illustrer aux anneaux. Mais, ayant affiché le meilleur résultat durant les qualifications, dans la finale il a perdu pour seulement 66 millièmes de point. Finalement, il se retrouve seulement cinquième.

    Emin Garibov a remporté l'or sur la poutre. Ksenia Afanasieva a brillé dans les exercices libres. Plus tard, elle a avoué qu’elle était fébrile durant sa prestation mais que le soutien des supporters l’avait aidée à venir à bout de ses émotions.

    « Il était difficile de se concentrer. Quand je me suis réveillée le matin, tout était normal. Ensuite, psychologiquement, tout est devenu plus complexe pour moi, on ne sait pas pourquoi. Non, je n’avais pas peur … l'émotion intérieure simplement – la responsabilité est grande. Le premier jour, je me suis trompée, en plus pendant deux jours, je ne participais pas. Il est très difficile de se concentrer. Mais quand je suis sortie et la salle a commencé à me soutenir, les amis se sont mis à crier, tout est devenu plus facile pour moi en quelque sorte. J'ai participé à peu de compétitions sans m’énerver. À Moscou le premier jour ainsi qu'aujourd'hui - je n'avais pas d’émotion, comme d'habitude. »

    Quant à Maria Paseka, elle a manqué d’expérience et de sang-froid. Elle était deuxième après la qualification dans le saut d'appui. Mais durant la finale elle s'est trompée deux fois. Il faut toutefois reconnaître que Paseka avait pris des risques en tâchant d'exécuter des sauts très compliqués. Cette fois, sans résultat. Malgré l'échec, Maria a pu se concentrer et dans les exercices sur les barres, elle a gagné la médaille de bronze, elle qui ne s'y attendait pas du tout. C’est Aliya Moustafina qui a gagné la médaille d’or dans cette épreuve. Tous étaient pratiquement sûrs de sa victoire - seule en doutait la championne olympique elle-même :

    « Certes, les doutes, ça existe toujours. On pense que quelque chose peut ne pas bien marcher. Il est impossible de tout prévoir. Il y avait, bien sûr, des doutes. Mais en tout cas, il fallait bien agir. »

    Anastasia Grichina a gagné deux médailles de bronze - à l'épreuve combinée et dans les exercices sur la poutre. Maintenant, elle a un nouvel entraîneur, - Victor Razoumovski, revenu en Russie. Les résultats de Grichina au championnat d'Europe de Moscou prouvent que la décision de travailler avec ce spécialiste n'était pas une erreur. /L

    Lire aussi:

    Jeux paralympiques: 4 nouvelles médailles et toujours 2e au classement par équipes
    «Fierté nationale»: les fondeurs russes ont remporté huit médailles olympiques
    Jeux paralympiques: même en l'absence de nombreux athlètes, la Russie se classe deuxième
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik