Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou est prêt pour les Mondiaux d’athlétisme

    Moscou est prêt pour les Mondiaux d’athlétisme

    © Photo : EPA
    Sports
    URL courte
    0 0 0 0

    Les Mondiaux d’athlétisme prennent leur départ le samedi 10 août à Moscou. La cérémonie officielle d’ouverture commencera à 21 h de Moscou dans la grande arène sportive du stade Loujniki. Les Mondiaux étaient précédés par le 49e Congrès de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) qui s’est tenu les 6-8 août dans les locaux du Centre du commerce international sur Krasnaïa Pressnia.

    Deux lots de médailles se disputeront le premier jour des compétitions et notamment le marathon dames et le 10 000 mètres messieurs. Les coureurs emprunteront des quais pittoresques de la Moscova en plein centre de Moscou. La ville est certainement prête pour les Mondiaux mais c’est le problème de fréquentation qui inquiète un peu les organisateurs. Certains experts estiment que le public de la capitale est rassasié d’événements sportifs. Cette opinion s’est trouvée confirmée par le récent championnat de Russie qui se passait à Loujniki du 22 au 25 juillet. Les gradins étaient alors à moitié vides et le public principalement constitué d’amis et de parents des sportifs eux-mêmes venus soutenir les athlètes. Pourtant, le ministre du sport Vitali Moutko est sûr que les spectateurs viendront aux Mondiaux.

    Tout est prêt pour les compétitions. Nous avons accueilli les sportifs étrangers sans la moindre bavure. Ils sont tous installés dans leurs hôtels et apprécient les possibilités d’entraînement et des moyens de transport mis à leur disposition. Qu’est-ce qui nous préoccupe ? On voudrait, certes, que les stades soient pleins et je peux dire que tous les billets ont été vendus pour ce week end.

    Le 49e Congrès de l’IAAF était principalement consacré à la lutte contre le dopage. l’IAAF a proposé au Comité olympique international (IOC) et à l’Agence mondiale antidopage (WADA) de prolonger le délai maximal de disqualification des sportifs pour la prise de stimulants en le faisant passer de 2 à 4 ans. Cette règle doit entrer en vigueur en 2015 mais elle ne fait pas l’unanimité parmi les experts. C’est ainsi que le président de l’IAAF Lamine Diack estime qu’il faut examiner chaque cas individuellement pour éviter de sanctionner les innocents.

    Le travail se fera simultanément dans notre association et à l’IOC. Le sportif verse des salaires à l’entraîneur, au médecin et aux autres personnes qui l’accompagnent. Il paie pour tout comme cela se passe, par exemple, aux États-Unis. Et puis soudain, il est pris au flagrant délit de dopage. Que se passe-t-il alors? Cela pose, certes, un problème. Le sportif aurait pu manger quelque chose sans trop savoir ce que c’est ou n’aurait pas été informé à temps.

    Le congrès s’est également penché sur les problèmes économiques. Même les clubs de football sont actuellement en mauvaise passe et l’athlétisme ne se porte guère mieux. C’est un problème global et il faut s’y attaquer tous ensemble, estiment les membres du Congrès de l’IAAF.

     

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik