Ecoutez Radio Sputnik
    JO : la flamme olympique prête pour son lancement dans l’Espace

    JO : la flamme olympique prête pour son lancement dans l’Espace

    © Photo : RIA Novosti
    Sports
    URL courte
    0 01

    La flamme olympique se rend pour la première fois de l’histoire dans l’Espace. L’équipage international : le cosmonaute de Roskosmos Mikhaïl Tiourine, l’astronaute de la NASA Rick Mastracchio et l’astronaute de l’agence japonaise d’exploration spatiale JAXA Koichi Wakata transportent la flamme sur l’orbite circumterrestre, à destination de l’ISS.

    Le symbole des JO se rend dans l’Espace un mois après le début du relais : le 7 novembre. La flamme sera transportée vers l’ISS à bord du vaisseau Soyouz orné des symboles olympiques. Les astronautes nippon et américain sont tout particulièrement émus de participer au relais de la flamme olympique et d’effectuer leur premier vol à bord de Soyouz, a avoué avant le départ du cosmodrome Baïkonour Koichi Wakata.

    « J’attends avec impatience le vol à bord de Soyouz. Nous avons eu besoin de deux jours à bord du Shuttle pour le rapprochement et l’arrimage. Maintenant il faudra six heures seulement, ce qui confirme le grand acquis de la Russie. »

    Selon l’astronaute japonais, l’esprit d’équipe est la clé du succès de l’expédition spatiale tout comme dans le sport. Cela correspond à l’esprit des JO, ajoute l’astronaute de la NASA Rick Mastracchio.

    « Les JO constituent un événement remarquable unissant les nations. La flamme symbolisera l’union des nations travaillant sur l’ISS. Je suis très heureux d’assurer le lien entre le travail sur orbite et les JO, je suis ravi de participer à cette manifestation. »

    C’est le plus vaste relais dans l’histoire des JO. Le symbole des Jeux passera quelque temps en apesanteur, descendra dans le lac Baïkal le plus profond du monde et atteindra la cime de l’Elbrouz, le plus haut sommet d’Europe. 14 mille porteurs de flamme la porteront pendant quatre mois à travers la Russie. Le cosmonaute russe Mikhaïl Tiourine a déjà pris par au relais : il a porté le 10 octobre la flamme dans sa ville natale Kolomna, dans la banlieue de Moscou.

    « Fait symbolique : nous aurons notre relais. C’est parfaitement correct. Notre équipage doit transporter la flamme dans l’Espace et le troisième équipage regagnera avec elle la Terre. La flamme olympique est, semble-t-il, le symbole le plus ancien de la paix dans l’histoire de l’humanité. Je sus très ému. Durant les guerres, dans l’Antiquité, on faisait la trêve pendant les JO. »

    Les cosmonautes de Roskosmos Oleg Kotov et Sergueï Riazanski prendront le relais sur l’orbite circumterrestre. Ils accompliront une mission difficile et honorable : sortir la flamme olympique dans l’Espace. Pour le moment le symbole des JO de Sotchi poursuit sa route sur Terre. La flamme est transportée à bord d’avions, de tout-terrains, en traîneaux de chiens et de rennes, à ski, en snowboards à travers le Nord russe : les villes de Norilsk, Iakoutsk, Magadan et Anadyr et la presqu’île de la Tchoukotka. T


    Lire aussi:

    Mission accomplie: trois astronautes de l'ISS de retour sur Terre
    «Passionnant!»: un astronaute italien parle de son voyage dans l’espace avec des Russes
    Pékin 2022: la Chine promet des Jeux Olympiques «fantastiques»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik