Ecoutez Radio Sputnik
    La Coupe du Monde de football vue par la presse russe

    La Coupe du Monde de football vue par la presse russe

    © Photo: AP/Frank Augstein
    Sports
    URL courte
    0 0 0

    L’étape des 1/8 de finale s’est achevée au Championnat du Monde de football au Brésil. Une pause de deux jours intervient avant les quarts de finale. Les journalistes sportifs en Russie décrivent avec exaltation les récents matches.

    Aucun reproche n’est fait aux sélections qui ont perdu – Etats-Unis, Suisse, Algérie et Nigeria. On se montre beaucoup moins indulgent envers le jeu des équipes gagnantes, surtout d’Allemagne et d’Argentine. Mais à la fois tous sont fascinés par le talent de Lionel Messi, pour le moment candidat au titre de meilleur joueur de la Coupe du Monde. « Messi doit jouer dans la finale », tel est le titre de l’interview parue dans gazeta.ru avec l’ancien joueur de la sélection russe Igor Kolyvanov, actuellement l’entraîneur en chef du club de football « Oufa », un novice dans la Première ligue russe.

    « Howard aurait sauvé même le mariage de mes parents » - c’est déjà le titre dans Sovetski sport du compte rendu du match Belgique – Etats-Unis, où le gardien de but de la sélection américaine a été le grand héros. Toutefois, l’essentiel de l’attention durant ces deux jours de repos au Mondial est allé au jeu de la sélection de Russie au Brésil. Même quand il s’agit des rencontres Allemagne – Algérie ou Belgique – Etats-Unis, les journalistes comparent tout le temps les adversaires des Russes pour le groupe avec l’équipe de Fabio Capello – comment jouerait-elle à la place des Algériens ou des Belges.

    Andreï Semionov, un novice de la sélection russe d’arrières centre, qui n’a joué une seule minute, a répondu au correspondant de Sovetski sport : « Les gars donnaient le maximum d’eux pour la victoire. Tant de personnes qui s’érigent en censeurs ! On entend des acteurs et des chanteurs nous critiquer… ».

    Parmi les critiques il y a eu des pratiquants d’autres disciplines sportives. Le champion du monde de hockey sur glace de cette année (lui-même un assez bon joueur de football) écrit sur les pages du même journal Sovetski sport : « sous la direction de Znarok nos footballeurs auraient couru plus vite (Oleg Znarok – principal sélectionneur de Russie de hockey sur glace). Le plus de reproches sont faits au sélectionneur en chef de Russie Fabio Capello. Pratiquement dans tous les médias on évoque la question d’une éventuelle compensation au spécialiste italien en cas de rupture du contrat. Il est vrai que les chiffres mentionnés sont différents, mais le fait même de la discussion du sujet est significatif.

    Sport-express a réuni à une table ronde trois principaux ex-sélectionneurs de Russie – Valéry Gazzaïev, Oleg Romantsev et Guéorgui Iartsev. Leur entretien a principalement porté sur une bonne direction à suivre en prévision de la Coupe du Monde-2018 en Russie. Voici un extrait de cette discussion. Valéry Gazzaïev : « de tous les temps l’entraîneur était et restera responsable pour le résultat. Nous n’avons pas réussi à nous qualifier pour les 1/8 dans le groupe le plus faible au Championnat. Cette composition de la sélection de Russie était en mesure d’y prendre une première position et de se qualifier pour les quarts de finale ».

    Lire aussi:

    Maradona demandera-t-il un passeport russe?
    Que fait Poutine après le bureau? Un petit match de hockey sur glace! (vidéo)
    Poutine réuni avec des légendes du hockey à Sotchi (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik