Sports
URL courte
0 1738
S'abonner

Le match d'Europa League entre le Dynamo Kiev et Guingamp a été interrompu jeudi pour une dizaine de minutes après que des supporters ukrainiens ont fait irruption sur la piste entourant le terrain.

La fin de la rencontre, qui s'est soldée par la victoire du Dynamo (3:1) et l'élimination du club français, a été marquée par l'entrée de supporteurs ukrainiens sur la piste d'athlétisme entourant le terrain. Les Ukrainiens se sont dirigés de façon menaçante vers la tribune où se trouvaient les Bretons, qui ont dû quitter l'enceinte. Les joueurs du Dynamo Kiev sont ensuite intervenus pour calmer leurs fans.

Selon certains médias, l'incident a été provoqué par l'apparition sur la tribune française d'un drapeau tricolore semblable à celui de la Russie. Le député de la Rada Igor Mossiїtchouk (Parti radical) a quant à lui accusé les Français d'avoir déployé une bandérole portant une inscription "La Crimée est russe".

Le président du club costarmoricain Bertrand Desplat, s'exprimant sur les ondes de France Info, a condamné le comportement des ultras ukrainiens.

"Je n'ai pas vu des supporters, j'ai vu une meute, il n'y a pas d'autres mots, avec des gens assoiffés de violence. Ils voulaient en découdre, et, je crois, tuer nos supporters", a lancé M.Desplat.

Le président de la Fifa Joseph Blatter a également dénoncé les événements de Kiev, les qualifiant de "scènes honteuses de violence".

Il convient de rappeler qu'en décembre dernier, six supporters de Saint-Etienne venus assister au match d'Europa League de leur équipe contre le club ukrainien de Dnipropetrovsk ont été blessés à Kiev lors d'un affrontement avec des supporters locaux.

Lire aussi:

Kiev: six Français blessés dans une bagarre entre supporters (Intérieur)
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
Ligue Europa, Dynamo Kiev, Joseph Blatter, Bertrand Desplat, Igor Mossiїtchouk, France, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook