Ecoutez Radio Sputnik
    Le logo de la Coupe du monde 2018 sur la façade du Théatre Bolchoï, en marge de sa présentation officielle, le 28 octobre 2014 à Moscou.

    Reuters : Annuler la Coupe du Monde? Facile!

    © Sputnik. Alexander Vilf
    Sports
    URL courte
    Scandale de corruption à la FIFA (32)
    0 4136547

    L'histoire n'a encore jamais rien connu de pareil mais en théorie, il serait assez facile de retirer à un pays le droit d'accueillir la Coupe du monde.

    Le football traverse une période turbulente suite à une série d'arrestations de hauts fonctionnaires de la FIFA, accusés de corruption par les procureurs américains.

    La Suisse et la FBI mènent des enquêtes criminelles sur les circonstances de l'attribution à la Russie et au Qatar du droit d'accueillir les Coupes du monde de 2018 et 2022. Ce scandale de corruption a provoqué des appels à la FIFA à reconsidérer ces décisions, bien que la Russie et le Qatar s'opposent à ce genre d'idées.

    La Coupe du monde n'a été transférée dans un autre pays qu'une seule fois, en 1986: la Colombie avait alors refusé d'accueillir le championnat en raison de difficultés économiques.

    Conformément à l'article 85 de la Charte de la FIFA, consacrée aux "circonstances imprévues et de force majeure", c'est le comité exécutif qui prend la décision finale sur les questions non prévues par la Charte. Toute infraction — que la Russie et le Qatar nient — commise lors de la procédure de dépôt des candidatures pourrait être considérée comme une "circonstance imprévue" et entraîner une révision des décisions, affirme un ancien fonctionnaire de la FIFA.

    Le comité exécutif, composé de 25 membres, prend généralement ses décisions à la simple majorité des voix.

    Les règles de la FIFA permettent également aux membres de l'organisation — 209 associations nationales de football — d'avancer des propositions relatives au vote. Les membres peuvent utiliser ce droit pour proposer à la FIFA d'annuler les décisions portant sur les deux championnats.

    Cela n'est jamais arrivé avant, donc on ne sait pas comment un tel vote pourrait être organisé. Dans la plupart des cas, la FIFA se base sur la majorité des voix. Cependant, le nombre de voix nécessaire pour retirer le droit d'accueillir le championnat pourrait être plus élevé, si l'on tient compte de la probabilité de la fin ou du gel des mandats de certains membres de la FIFA.

    Conformément à la Charte, la décision concernant l'organisation d'un vote sur la suspension de l'adhésion ou l'expulsion de membres de la FIFA exige une majorité des trois quarts.

    Dans les prochaines années, de telles propositions ne pourraient être formulées qu'à deux moments: soit le "congrès électoral urgent" qui devrait avoir lieu entre décembre et mars, soit le congrès annuel régulier de la FIFA en mai 2016.

    Les fonctionnaires du monde des sports disent que politiquement, il sera difficile d'obtenir un vote sur l'annulation de la compétition tant au comité exécutif qu'au congrès, surtout si aucune preuve des infractions enquêtées n'était fournie.

    Dans le cas du Qatar, l'annulation du droit d'accueillir le championnat serait un défi politique au monde arabe, et si l'on enlevait le droit d'organiser le tournoi à la Russie, qui est déjà en conflit avec l'Occident à cause de l'Ukraine, Moscou le prendrait comme une humiliation diplomatique.

    Dossier:
    Scandale de corruption à la FIFA (32)

    Lire aussi:

    La Russie, pays hôte du Mondial 2018
    La FIFA refuse de priver la Russie de Coupe du monde
    Coupe du Monde 2022: le Japon pourrait remplacer le Qatar
    L'UEFA exclut le boycott du Mondial 2018 en Russie
    Tags:
    football, Mondial 2018, FIFA, Qatar, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik