Ecoutez Radio Sputnik
    Joseph Blatter

    En cas de Mondial 2022 aux USA, pas de scandales à la FIFA?

    © REUTERS / Arnd Wiegmann
    Sports
    URL courte
    61118
    S'abonner

    La Fédération internationale de football (FIFA) avait l’intention d’octroyer la possibilité de tenir le mondial 2022 aux Etats-Unis, et dans ce cas-là, il n’y aurait pas eu de scandales sur la corruption dans l’organisation, a déclaré le président démissionnaire de la FIFA Joseph Blatter lors d’une conférence de presse.

    Ce lundi, M.Blatter, ainsi que le président de l'Union des associations européennes de football (UEFA) Michel Platini, ont été mis au ban dans le domaine du football pour huit ans, par la décision de la chambre arbitraire du comité d'éthique de la FIFA. La conférence de presse a donné à M.Blatter une occasion de se prononcer sur les problèmes de la FIFA et du football en général.

    "En 2010, nous avions un rêve, nous n'avions aucun accord, mais nous voulions qu'en 2018, il (le Mondial, ndlr) se tienne dans un pays qui ne l'avait jamais accueilli. En 2022, nous voulions partir pour une autre superpuissance, les Etats-Unis. Si tout s'était passé comme ça, aujourd'hui, je n'aurais pas été ici. Mais ça n'allait pas", a déclaré M.Blatter à la conférence de presse.

    Le responsable a également souligné sa déception provoquée par la situation actuelle dans le monde du football et dans la FIFA, en notant qu'il y travaillait déjà depuis 40 ans.

    Cinq pays comptaient obtenir le droit d'accueillir le Mondial 2022 — le Qatar, les Etats-Unis, la Corée du Sud, le Japon et l'Australie. Au quatrième tour, la demande du Qatar l'a emporté sur celle des Etats-Unis.

    Cette année, plusieurs scandales de corruption ont touché la FIFA. Selon la partie de l'accusation, il s'agirait de la corruption très répandue à la FIFA qui serait liée à différentes opérations.

    Lire aussi:

    Platini confirme avoir reçu 2 millions de francs suisses de Blatter
    Fifa/corruption: procédure pénale ouverte contre Sepp Blatter
    FIFA: Platini et le "squelette dans le placard"
    Corruption à la FIFA: la Suisse extrade un responsable vers les Etats-Unis
    Tags:
    scandale, football, corruption, Mondial 2022, UEFA, FIFA, Michel Platini, Joseph Blatter, Qatar, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik