Ecoutez Radio Sputnik
    Les violences à Marseille

    35 blessés dans les violences à Marseille, un homme entre la vie et la mort

    © REUTERS / Jean-Paul Pelissier
    Sports
    URL courte
    Euro 2016 (115)
    98524

    Des incidents se poursuivaient dans la nuit de samedi à dimanche après le match Angleterre-Russie à Marseille, où une série d'affrontements, notamment entre supporters, a fait 35 blessés, dont un Anglais, dans un état critique depuis la fin de l'après-midi.

    Vers 17H30 heure de Paris, plus de trois heures avant le coup d'envoi de ce match considéré comme l'un des plus risqués de l'Euro 2016, ce supporter anglais a reçu "des coups de barre de fer, vraisemblablement à la tête", a rapporté une source policière.

    ​Un CRS a tenté de le ranimer sur place avant qu'il ne soit évacué vers un hôpital, a-t-elle ajouté. Son pronostic vital est engagé, a complété le préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nunez.

    ​Trois autres personnes sont considérées comme "grièvement blessées" par la préfecture de région, sans que leur pronostic vital ne soit engagé.

    ​Vers 00H30, de nouveaux incidents ont éclaté sur le Vieux-Port, où avaient convergé jeunes marseillais, supporters anglais et quelques supporters russes.

    ​Les CRS ont à plusieurs reprises tiré des grenades lacrymogènes, notamment pour permettre la fermeture des derniers bars, puis autour de la Canebière, où des jeunes se livraient à des courses avec la police, a constaté l'AFP.

    Des incidents similaires avaient déjà eu lieu jeudi et vendredi à Marseille, mais avaient impliqué moins de supporters, et sans faire de blessé grave.

    Dossier:
    Euro 2016 (115)

    Lire aussi:

    Echauffourées entre supporters anglais et russes à Marseille (Vidéo)
    Footeux, attention! La sécurité lors de l'Euro 2016 laisse à désirer…
    Euro 2016: un concert de Cerrone annulé pour ne pas déranger l'équipe russe
    Tags:
    bagarre, fans, violences, football, Euro 2016, Marseille, Royaume-Uni, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik