Sports
URL courte
140450
S'abonner

Au lendemain des affrontements qui ont éclaté lors du match Russie-Angleterre, la police française a procédé à des vérifications à l'hôtel où logent les supporters russes.

La police a procédé à des vérifications dans l'hôtel occupé pendant l'Euro 2016 de football par les représentants de l'Union russe des supporters (VOB), a annoncé sur son compte Twitter le président de la VOB Alexander Shprygin, cité par la chaîne RT.

"40 policiers armés de mitraillettes ont investi  l’hôtel, où logent [les membres] de la VOB. Ils ont fait irruption dans les chambres, ont fait des copies des passeports et nous ont tous photographiés", écrit le chef des supporters.

L'UEFA, qui gère l'Euro 2016, a par ailleurs menacé ce 12 juin l'Angleterre et la Russie de "disqualification" du tournoi "en cas de nouvelles violences" de leurs supporters, après les incidents de samedi à Marseille, avant et après le match Angleterre-Russie qui s'est soldé par un résultat nul (1-1).

Plusieurs personnes liées aux affrontements de Marseille en marge du match Angleterre-Russie seront jugées dans la journée du lundi 13 juin, en comparution immédiate, dont six Britanniques, un Autrichien et trois Français. Aucun supporter russe ne sera jugé, a confirmé la justice française.

Lire aussi:

L'Euro 2016, "une belle vitrine de la France"… en pleine grogne sociale
Footeux, attention! La sécurité lors de l'Euro 2016 laisse à désirer…
Euro 2016: la police française impuissante face aux violences
Tags:
supporter, Euro 2016, VOB, Alexander Shprygin, Marseille, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook