Sports
URL courte
8283
S'abonner

Peu importe qui gagnera l'Euro 2016, c'est l'équipe islandaise qui restera gravée dans les mémoires comme l'équipe la plus sensationnelle du championnat.

L'équipe islandaise, dont le pays a une population sept fois moins dense que celle de Paris, a charmé le monde entier. Malgré une défaite écrasante de 5-2 dans les quarts de finale contre la France dimanche dernier au Stade de France, les supporteurs ne semblent pas tellement déçus. La plupart d'entre eux ont même reconnu que le jeu des Islandais était devenu l'une des principales découvertes du tournoi et ont ouvertement déclaré leur amour pour l'équipe.

"Sans aucun doute c'est la meilleure équipe et ce sont les meilleurs supporteurs de l'Euro 2016"

​"Malgré tout, vous êtes les meilleurs"

​"Merci a vous, gars"

​"Merci aux Islandais d'avoir apporté un vent de fraîcheur sur cet Euro 2016"

ou

​Les amateurs de foot ont été vraiment émerveillés par le fait que les Islandais avaient refusé de capituler et se sont battus jusqu'au coup de sifflet final.

"Mais non, regardez donc ces Islandais, pour qui est-ce qu'ils se prennent?! Ils perdent et ne capitulent pas! Est-ce que c'est possible au football?!"

​La France a largement battu l'Islande (5-2) en quart de finale de l'Euro 2016, ce dimanche, au stade de France. Les Bleus se sont montrés particulièrement brillants en première période en inscrivant quatre buts. Les Islandais ont réagi en seconde période et inscrit deux buts, grâce à Sightorsson et Bjarnason. Entre-temps, Olivier Giroud avait inscrit un nouveau but. Les Bleus sont qualifiés pour les demi-finales et rencontreront l'Allemagne, jeudi soir, à Marseille.

Lire aussi:

Match Islande-France: "Les Français, on vous aura!"
Euro 2016, chantez l’hymne islandais en mode karaoké
La meilleure blague de l'Euro 2016: le capitaine islandais obligé de travailler au noir?
Un «nouveau variant» du drapeau tricolore? Une bourde commise pendant les annonces de Castex ne passe pas inaperçue
Tags:
équipe, football, Stade de France, Euro 2016, Islande, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook