Ecoutez Radio Sputnik
    Une torche olympique

    Une torche olympique, ça coûte combien?

    © REUTERS / Paulo Whitaker
    Sports
    URL courte
    0 16

    La femme d’un champion olympique se plaint d'avoir dû acheter à ses propres frais la torche portée par son mari au cours du relais de la flamme olympique au Brésil.

    Raquel Endres, la femme de l'ancien volleyeur Gustavo Endres, affirme avoir acheté à ses propres frais la torche portée par son époux lors du relais brésilien de la flamme olympique, bien que d'ordinaire celle-ci soit offerte au sportif concerné.

    Gustavo Endres porte la flamme olympique. Passo Fundo, Brésil.

    A en croire Mme Endres interviewée par Sputnik, tous les sportifs ne bénéficient pas de ce cadeau honorifique de la part des sponsors, loin s'en faut. Certains sont bien obligés d'en acheter une à leurs propres frais, déplore-t-elle.

    "Cette torche, mon mari ne l'a pas reçue en cadeau. Je le lui ai achetée!", a-t-elle publié sur Facebook.

    Et de souligner: "Les sponsors, tel que Bradesco, Nissan et Coca Cola, choisissent eux-mêmes les sportifs à qui ils offrent ces torches, tandis que tous les autres, choisis de leur côté par les municipalités locales, ne jouissent pas de ce cadeau. Cependant, ils ont la possibilité d'en acheter une à leurs propres frais. C'est ce que j'ai fait pour mon mari, même s'il était contre".

    De son propre aveu, M. Endres a décidé de passer ce fait sous silence pour ne pas attirer l'attention des médias locaux et ne pas susciter de polémique acharnée à cet égard.

    D'après le bureau de presse des Jeux olympiques à Rio, cette pratique n'a rien d'extraordinaire, les torches olympiques étant ouvertement mises en vente. Cependant, seuls les participants du relais peuvent en acquérir une. Chaque torche coûte au moins 1.985 réals brésiliens (532 euros, ndlr) et les revenus de leur vente servent à maintenir le niveau de leur production.

     

    Lire aussi:

    320 sportifs russes qualifiés pour les Jeux olympiques de Rio
    Un amateur de jeux vidéo bloqué par Sony à cause de son prénom
    "Jeux de mains" des trois amigos nord-américains (vidéo)
    Tags:
    torche olympique, Gustavo Endres, Raquel Endres, Passo Fundo, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik