Ecoutez Radio Sputnik
    Un employé travaillant dans le laboratoire du centre anti-dopage accrédité par l'Agence mondiale antidopage (AMA), à Moscou

    AMA: la Russie a remplacé des tests de dopage 643 fois, le sortilège demeure inexpliqué

    © Sputnik . Mihail Serbin
    Sports
    URL courte
    2619

    Selon l'agence mondiale antidopage (AMA), le ministère des Sports et le FSB russe ont remplacé à 643 reprises des tests de dopage. Dans le même temps, le chef de l'enquête de l’agence, Richard McLaren, a déclaré que les Russes ont utilisé une méthode bien particulière, sans en révéler les détails. S'agirait-il de magie?

    "Le ministère des Sports a dirigé et contrôlé des manipulations avec les résultats des tests des athlètes et les a remplacés avec la participation et l'assistance active du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (FSB, ndlr), du centre de formation athlétique des équipes nationales russes, ainsi que des laboratoires anti-dopage de Moscou et de Sotchi", informe le rapport de l'AMA.

    "Rodchenkov (l’ex-chef du laboratoire de Moscou, informateur de l’agence) a personnellement vérifié les tubes qu’il fallait remplacer (avec des résultats positifs). Puis ils ont été transportés au bâtiment du FSB, qui était à côté du laboratoire, où ils ont été remplacés", raconte le document de l’AMA.

    D’après le rapport, les spécialistes de l’AMA ont choisi au hasard 11 tubes d'athlètes russes qui avaient participé aux Jeux de Sotchi et qui étaient stockés à Lausanne. Les spécimens ont été par la suite étudiés à Londres et là, des experts ont déterminé que les tubes comportaient de petites rayures, ce qui signifie, selon l’AMA, qu’ils ont été ouverts.

    Le Conseil de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) a décidé, le 17 juin dernier, de maintenir la suspension des athlètes russes pour toutes les compétitions internationales sur fond de scandale de dopage. Les athlètes russes ne pourront pas se présenter aux Jeux olympiques d'été 2016 qui se dérouleront du 5 au 21 août prochains à Rio de Janeiro, au Brésil.

    Le 21 juin, le Comité international olympique (CIO) s'est réunit à Lausanne pour juger si les sportifs méritent une approche individuelle ou s'ils doivent porter une responsabilité collective dans le cas où certains sportifs seraient définitivement destitués de la participation aux JO 2016. Toutefois, le comité exécutif du CIO a déjà déclaré samedi qu'il respectait totalement la position de l'IAAF.


    Lire aussi:

    Meldonium: Lavrov exige des explications de l'AMA
    Sharapova aura-t-elle finalement le droit à des excuses?
    Poutine qualifie d'injuste la suspension des athlètes russes
    Tags:
    sport, scandale, dopage, JO-2014 de Sotchi, FSB, Agence mondiale antidopage (AMA), Grigori Rodchenkov, Sotchi, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik