Ecoutez Radio Sputnik
    Athlètes russes

    Dopage: le comité d'organisation des JO de Rio veut des athlètes "propres"

    Kiril Kudryatsev/AFP
    Sports
    URL courte
    Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)
    0 74

    Alors que l'agence mondiale antidopage a appelé à l'exclusion de la Russie de tous les événements sportifs internationaux, y compris des Jeux olympiques d'été 2016 prévus à Rio, suite au scandale de dopage touchant le pays, le comité d'organisation des compétitions sportives s'est exprimé en faveur des sportifs innocents.

    Certes, la position de Rio 2016 sur le dopage des sportifs ne peut que coïncider avec celle du Comité international olympique (CIO), a fait savoir le comité d'organisation des prochaines compétitions olympiques dans un communiqué dont Sputnik a obtenu une copie.

    "Nous sommes prêts à accueillir les meilleurs athlètes du monde entier à Rio 2016 et nous sentons qu'il est très important d'exprimer notre position sur le dopage. Premièrement, Rio 2016 soutient la position du CIO qui est la tolérance zéro à l'encontre des athlètes qui ont recours au dopage pour tricher. Deuxièmement,  nous sommes fermement engagés à protéger les athlètes +propres+ qui servent de meilleur exemple aux générations à venir", indique la source dans un communiqué.

    Et d'ajouter que les organisateurs des JO de Rio déploieront tous leurs efforts afin de garantir conjointement avec le CIO et d'autres partenaires la tenue de compétitions dignes de la société brésilienne.

    Rappelons que le CIO se prononcera le week-end prochain sur la participation de la Russie aux Jeux Olympiques. 

    Dossier:
    Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)

    Lire aussi:

    Dopage: les athlètes russes interdits de Jeux olympiques
    ARD admet qu'elle ne croit pas aux déclarations sur le dopage en Russie
    Maria Sharapova va faire appel de sa suspension pour dopage
    Tags:
    athéisme, athlètes, dopage, JO 2016 de Rio de Janeiro, Comité international olympique (CIO), Agence mondiale antidopage (AMA), Rio de Janeiro, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik