Ecoutez Radio Sputnik
    Le Comité international olympique

    L’absence des sportifs russes aux Jeux de Rio, ça coûterait combien?

    © AFP 2019 FABRICE COFFRINI
    Sports
    URL courte
    Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)
    2273
    S'abonner

    Les raisons financières pourraient devenir un facteur décisif pour la décision du Comité international olympique (CIO) sur la participation ou non des sportifs russes aux Jeux de Rio de Janeiro. Ce sont les sponsors des évènements qui influenceront la posture finale des institutions olympiques.

    Selon l'opinion exprimée par USA Today, si les sponsors des évènements sportifs décident que la situation actuelle avec les accusations liées au dopage est capable de nuire à l'image de la compétition, ils pourront alors se prononcer contre la participation de l'équipe russe. Mais pour l'instant, les grands sponsors des Jeux olympiques gardent le silence.

    Les sociétés qui ont longtemps soutenu les sportifs et qui risquent aujourd'hui de perdre des bénéfices importants ne vont pas renoncer à une coopération fructueuse, estime Anna Koroleva, analyste financier et observatrice économique de la revue Expert, dans une interview accordée à Sputnik.

    "C'est pour eux (les sportifs, ndlr) que les sponsors investissent des ressources financières énormes pour que leurs marques soient largement reconnues. Ils comprennent que Maria Sharapova reste dans tous les cas une star sportive de haut niveau, indépendamment de sa participation aux Jeux de Rio. Elle est plusieurs fois été vainqueur d'un nombre phénoménal de compétitions mondiales, et c'est ce qui est essentiel. Et les reproches qui lui sont adressées en lien avec le dopage sont, par contre, discutables", souligne l'expert.

    Mme Koroleva estime qu'actuellement, la politique nuit considérablement aux Jeux olympiques. Mais les départements de marketing des entreprises prennent des décisions suite à l'analyse de la conjoncture des marchés. Selon l'expert, les sociétés vont conclure des contrats avec les sportifs indépendamment de ce qui se passe, parce que sinon, leurs positions pourront être occupées par les concurrents.

    Dossier:
    Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)

    Lire aussi:

    JO 2016: le TAS rejette l'appel des athlètes russes et les prive de Jeux à Rio
    La Russie va-t-elle boycotter les JO 2016 ?
    "Ce qui compte, c’est que la politique ne doit pas s’ingérer dans le sport"
    Suspension des athlètes russes: l'IAAF rejette toute plainte
    Tags:
    athlètes, compétition, JO 2016 de Rio de Janeiro, Comité international olympique (CIO), Russie, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik