Sports
URL courte
Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)
180
S'abonner

Le terrain destiné à accueillir les épreuves olympiques de golf lors des Jeux de Rio sert de domicile pour de nombreux animaux sauvages, dont toute une équipe de capybaras, les plus gros rongeurs d'Amérique du sud.

Il n'est un secret pour personne que la faune brésilienne est particulièrement riche et variée. Et les athlètes venus à Rio pour décrocher les médailles en golf auront une belle occasion de faire connaissance avec certains de ses représentants.

 

 

À en croire le journal canadien The National Post, le green olympique n'est pas qu'un terrain de sport, mais aussi un habitat pour de nombreux animaux sauvages, à savoir les paresseux, les singes, les boas constricteurs, les caïmans… Rencontrer ce type de bêtes est possible à proximité des trous № 2, 3, 4 et 9, précise le média.
Parmi les résidents permanents du terrain figurent également des capybaras, ces immenses rongeurs de l'Amérique du sud. Ceux-ci peuvent atteindre jusqu'à 60 cm de hauteur alors que leur poids peut faire jusqu'à 65 kg.

"Les capybaras mâchent de l'herbe la nuit, a indiqué Mark Johnson, directeur de l'agronomie internationale, cité par le journal canadien. Il y en a entre 30 et 40 bêtes dans le périmètre du green, mais ils habitent ici et nous jouons au golf ici, donc nous coexistons".

Retiré du programme des sports olympiques en 1904, le golf fera à nouveau son entrée aux JO de Rio après une pause de plus d'une centaine d'années.

Dossier:
Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)

Lire aussi:

A Rio, le président du CIO ne parvient pas à ouvrir sa chambre à l'hôtel
Une athlète paralympique belge envisage l'euthanasie après les JO de Rio
«Plus rien ne sera jamais comme avant pour l'immobilier après le coronavirus»
Plus d'un million de personnes infectées par le coronavirus dans le monde
Tags:
golf, animaux, JO 2016 de Rio de Janeiro, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook