Ecoutez Radio Sputnik
    Zahra Nemati

    JO 2016: cette porte-drapeau iranienne paraplégique qui ne connaît pas d’obstacles

    © Wikipedia / Mohammad Hassanzadeh
    Sports
    URL courte
    Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)
    393
    S'abonner

    Première athlète de l'histoire à conduire l'équipe iranienne à la fois aux Jeux olympiques et paralympiques, Zahra Nemati est une archère unique en son genre et une source d'inspiration pour les femmes dans le monde musulman.

    Être femme dans un pays dominé par les hommes et entrer dans l'histoire du pays, être athlète handisport et lancer un défi aux valides… Zahra Nemati est une femme pour qui, semble-t-il, les obstacles n'existent pas. Première iranienne à remporter l'or aux Jeux paralympiques de Londres en 2012, Zahra a multiplié les médailles dans les compétitions internationales handisport.

    "Je voulais montrer aux jeunes iraniens et surtout aux jeunes filles que nous, les femmes iraniennes, ne cédons en rien aux autres et que nous pouvons même gagner des Jeux paralympiques et remporter des médailles. Je voulais casser un stéréotype qui s'était formé et je suis heureuse de pouvoir arriver à le faire", explique-t-elle.

    Et pourtant, le début de sa carrière sportive a été loin d'être facile. En 2004, quand, suite à un accident de voiture, Zahra Nemati est devenue invalide, ne pas baisser les bras lui a demandé d'énormes efforts.

    "Après cette tragédie, j'ai essayé de ne pas désespérer et continuer à vivre pour ma famille, raconte-t-elle. Et puis, je n'ai pas abandonné le sport".

    Zahra Nemati s'est alors consacrée au tir à l'arc, sport où un athlète handisport est capable de rivaliser avec les valides. Quatre ans d'entraînement rigoureux et une médaille paralympique brillait sur sa poitrine.

    L'archère confie aujourd'hui qu'elle a dû franchir des centaines d'obstacles et de limitations avant de démontrer qu'atteindre un but est possible même avec des imperfections physiques ou avec la tête couverte d'une voile, ce dernier étant considéré par de nombreuses personnes comme un obstacle. Dans ses aspirations, Zahra Nemati a toujours été soutenue par son mari, lui aussi Iranien et archer paralympique. Le couple s'est marié dans un village olympique, entouré d'autres athlètes.

    Désignée aujourd'hui pour conduire l'équipe de son pays lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Rio, Zahra Nemati se fixe de nouveau un objectif des plus ambitieux: rivaliser avec les athlètes valides. Le premier pas est d'ailleurs fait, l'archère étant déjà qualifiée à la fois pour les Jeux olympiques et paralympiques à Rio.

    Dossier:
    Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)

    Lire aussi:

    L’équipe de réfugiés aux JO de Rio enverra un message de paix
    Pas de bling-bling pour la cérémonie d'ouverture des JO de Rio
    A Rio, le président du CIO ne parvient pas à ouvrir sa chambre à l'hôtel
    Des policiers «en embuscade» chargent des manifestants et renversent un paraplégique à Rennes - vidéo
    Tags:
    JO 2016 de Rio de Janeiro, Iran, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik