Sports
URL courte
Les athlètes russes exclus des JO de Rio (58)
9272
S'abonner

Bien que certains sportifs russes soient exclus des Jeux olympiques de Rio, l’équipe olympique du pays est toujours l’une des plus fortes et elle a toutes les chances de gagner un grand nombre de médailles, écrit le magazine U.S. News & World Reports.

"La victoire (de Beslan Moudranov, ndlr) montre que la Russie reste toujours l'une des principales prétendantes aux médailles olympiques, en dépit du fait qu'elle ait perdu certains de ses meilleurs athlètes suite au scandale de dopage d'Etat", souligne le magazine.

"La Russie, poursuit-il, a réalisé un travail considérable afin de réduire au minimum les préjudices subis, ce qui lui a permis d'éviter une suspension totale lors des Jeux olympiques de Rio".

En outre, la Russie a présenté des preuves tangibles visant à "invalider le rapport de la commission indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA) sous la houlette de Richard McLaren", indique le magazine.

Selon le magazine, la Russie devrait continuer de tenir le haut du pavé dans les disciplines sportives dans lesquelles elle était traditionnellement forte, telles que la gymnastique, la natation synchronisée et la lutte.

Le 18 juillet dernier, l'AMA a publié un rapport faisant état d'un "programme de dopage" ayant pour but de donner un avantage substantiel à la sélection olympique russe par rapport aux sportifs des autres pays participant aux Jeux olympiques d'hiver 2014 de Sotchi.

Rapellons que le CIO n'a pas autorisé l'équipe russe d'athlétisme, y compris Yelena Isinbayeva, à participer aux JO d'été à Rio de Janeiro. Seule Darya Klishina, qui est basée depuis des mois en Floride, aux Etats-Unis, pourra participer aux compétitions à Rio.

Dossier:
Les athlètes russes exclus des JO de Rio (58)

Lire aussi:

Les 10 plus belles Russes des JO de Rio
JO 2016: le porte-drapeau demi-nu des Tonga conquiert les réseaux sociaux
Protestations lors des JO: qu'est-ce qui révolte les Brésiliens?
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
équipe olympique, dopage, JO 2016 de Rio de Janeiro, Comité international olympique (CIO), Agence mondiale antidopage (AMA), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook