Sports
URL courte
180
S'abonner

La Géorgienne Nino Saloukvadzé, championne olympique de tir à Séoul en 1988, participera aux Jeux de Rio dans la même équipe que son fils.

Dans la carrière sportive de  Nino Saloukvadzé, 47 ans, championne olympique de tir en 1988 et trois fois médaillée au cours d'autres JO, les Jeux de Rio sont les huitièmes.. Aucune autre femme dans ce sport n'a participé à un si grand nombre de tournois olympiques. 

Mais ce n'est pas encore tout. Outre le record de participations aux JO, Nino Saloukvadzé détient un autre: elle est la première femme de toute l'histoire olympique à participer aux mêmes JO que son fils, Tsotné Matchavariani, 18 ans. 

"C'était un rêve de notre entraîneur Vakhtang Saloukvadzé, qui est mon père et le grand-père de Tsotné", avoue Nino Saloukvadzé. 

Pendant longtemps, les résultats de son fils ne lui ont pas permis de participer aux Jeux olympiques. Mais au dernier moment, lors du championnat d'Europe en Hongrie, il a réussi à se qualifier. 

Si Tsotné pratique le tir, c'est juste l'effet du hasard ou, plutôt, d'une blessure.  C'est qu'il avait commencé, à l'exemple de son père, Gotcha Matchavariani, par le rugby. Il l'a pratiqué pendant quatre ans, mais de graves blessures l'ont obligé à abandonner. Quant à Nino, elle ne l'a jamais incité à pratiquer le tir. 

D'autant plus que le tir est un sport qu'on peut pratiquer même à 70 ans. 

"Pourquoi pas, si l'état de santé et le système nerveux le permettent? Dans le  tir, la condition physique joue certes un rôle notable, mais c'est surtout une compétition reposant sur les nerfs", assure la championne olympique de Séoul. 

Ainsi, Nino est encore une jeune femme pour ce sport et son âge lui permettra peut-être de battre de nouveaux records olympiques. 


Lire aussi:

Selfie historique: quand les JO réunissent les deux Corées
Fracture, explosion, fusillade, pillage: ces mémorables JO de Rio
JO 2016: le porte-drapeau demi-nu des Tonga conquiert les réseaux sociaux
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Tags:
tir, record, JO 1988 de Séoul, JO 2016 de Rio de Janeiro, Tsotné Matchavariani, Nino Saloukvadzé, Géorgie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook