Ecoutez Radio Sputnik
    Darya Klishina

    Acceptée puis exclue: que reproche-t-on au juste à la seule athlète russe de Rio?

    © Sputnik . Makrism Bogodvid
    Sports
    URL courte
    Les athlètes russes exclus des JO de Rio (58)
    41251

    Elle a d’abord été admise, puis exclue… Décidément, la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) change d’avis comme de chemises.

    Trois jours avant la compétition, la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a officiellement exclu Darya Klishina, seule athlète russe admise aux Jeux olympiques de Rio.

    "Une nouvelle information que nous avons reçue", voici une formule laconique qui, selon l'IAAF, est censée expliquer la volte-face de l'organisation à l'égard de Darya Klishina, quelques jours avant le début des compétitions d'athlétisme à Rio.

    Fait curieux, encore la veille, l'IAAF estimait que la sportive répondait à ses critères d'éligibilité. Darya Klishina, sauteuse en longueur, était la seule athlète russe repêchée pour les JO de Rio après le scandaleux rapport McLaren accusant les sportifs russes de dopage. Contrairement aux autres membres de l'équipe russe, dont Yelena Isinbayeva, elle aussi de brillante réputation, Darya avait dans sa manche un atout indéniable aux yeux de l'IAAF: la sportive avait quitté la Russie pour s'entraîner et vivre en Floride, où elle s'était conformée aux contrôles antidopage. La question d'admission aux JO était ainsi, semblait-il, résolue.

    Mais les institutions sportives internationales ont décidé de prouver une fois de plus que la Russie était indésirable aux JO. Peu importe si les preuves manquent, l'unique athlète russe devait être éliminée.

    Coup de théâtre, donc, samedi l'organisation a subitement fait volte-face et a décidé d'exclure des Jeux la sauteuse, et ce, sans vraiment expliquer les causes, ni présenter les accusations. De quelle nouvelle information s'agit-il? Et pourquoi émerge-t-elle aujourd'hui, alors qu'encore la veille la candidature de l'athlète avait été approuvées par toutes les instances?

    "Je suis une athlète +propre+, et je l'ai prouvé à de nombreuses reprises sans qu'il y ait de doutes possibles. (…) Je suis devenue victime de ceux qui ont créé un système de manipulation de notre beau sport et de ceux qui sont coupables de l'utiliser à des fins politiques", a réagi Darya Klishina sur sa page Facebook.

    "Je me sens trompée par un système visant non pas le maintien du sport propre et le soutien des sportifs propres, mais des victoires en dehors des arènes sportives", a-t-elle poursuivi.

    Suite à la décision de l'IAAF de ne plus reconnaître la sauteuse comme éligible pour participer aux JO, Darya Klishina a saisi la Chambre ad hoc du TAS à Rio pour la contester. Le TAS examinera le cas dimanche et rendra "probablement" une décision finale le même jour "avant minuit", a précisé la plus haute instance judiciaire du sport.

    La décision contradictoire de l'IAAF a fait réagir le ministre russe des Sports Vitali Moutko. "Cela caractérise la vaste campagne déployée contre le sport russe, sa déconsidération, a-t-il indiqué. Elle est devenue malheureusement possible parce qu'ils détiennent entre leurs mains d'immenses moyens d'information. Vous voyez à quel point leur travail est bien arrangé".

    Il a également fait remarquer que la situation autour de Darya Klishina "dépassait l'entendement", compte tenu du fait que l'IAAF avait plus tôt elle-même admis la sauteuse aux compétitions, que celle-ci avait été maintes fois contrôlée pour dopage et que le CIO et le TAS avaient donné leur feu vert.

    Dossier:
    Les athlètes russes exclus des JO de Rio (58)

    Lire aussi:

    JO 2016: l'AMA critique l'absence de contrôle de dopage pour les sportifs brésiliens
    Dopage: l’AMA supprime une partie du rapport "antirusse"
    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    sport, athlètes, dopage, Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Darya Klishina
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik