Ecoutez Radio Sputnik
    Ryan Lochte, nageur américain

    Le nageur US revient sur son faux braquage pendant les JO de Rio

    © Flickr/ JD Lasica
    Sports
    URL courte
    Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)
    16215
    S'abonner

    L'Américain Rian Lochte, six fois champion olympique de natation, a reconnu avoir inventé l'histoire de son braquage nocturne.

    Le sextuple champion olympique Ryan Lochte a déclaré qu'il était en état d'ébriété, lorsqu'il avait raconté l'histoire du vol à main armée lors des JO à Rio, annoncent les médias internationaux.

    Auparavant, le nageur Ryan Lochte et ses coéquipiers Gunnar Bentz, Jack Conger et James Feigen avaient prétendu avoir été braqués par de faux policiers dimanche à l'aube, alors qu'ils rentraient en taxi au Village olympique après une longue nuit bien arrosée au Club France, dans un quartier huppé de Rio. Plus tard, les nageurs ont déclaré à la police qu'ils avaient inventé cette histoire.

    En réalité, ils ont été filmés dans une station-service où ils sont accusés d'avoir uriné sur les murs et vandalisé les toilettes, avant de se quereller avec le vigile.

    "J'ai omis certaines choses et j'ai exagéré certaines parties de l'histoire", a reconnu Lochte sur NBC, ajoutant qu'il avait trop bu cette nuit et se trouvait complètement saoul.
    "C'est pourquoi, j'assume l'entière responsabilité de tout cela. J'ai exagéré cette histoire et si je ne l'avais pas fait, on ne serait pas dans ce pétrin", a expliqué Lochte, champion olympique au relais 4x200 m libre à Rio, le 6e titre aux Jeux de sa carrière.

    Le chef de la police de Rio de Janeiro Fernando Velloso a déclaré plus tard que les délits commis par les nageurs américains n'étaient pas passibles de prison.

    Le Comité international olympique (CIO) a ouvert une enquête disciplinaire.

    Lochte était très vite reparti vers les Etats-Unis, ses deux coéquipier ont été relâchés, alors que le quatrième, Feigen, a pour sa part accepté une transaction pénale, moyennant le versement d'une amende de 35.000 réals (près de 11.000 dollars) à une institution caritative.

    Dossier:
    Jeux olympiques de Rio de Janeiro (148)

    Lire aussi:

    JO de Rio: les juges ont-ils des préjugés à l'égard des Russes?
    JO de Rio: les avis contrastés des internautes brésiliens et étrangers
    Tags:
    scandale, JO 2016 de Rio de Janeiro, Ryan Lochte, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik