Ecoutez Radio Sputnik
    Skieurs norvégiens

    Des sportifs norvégiens reçoivent des médicaments contre l'asthme même s'ils sont sains

    © AFP 2019 TORU YAMANAKA
    Sports
    URL courte
    10112

    Les représentants de la Fédération norvégienne de ski recommandent des médicaments contre l'asthme même à ceux qui n'ont pas de problèmes de santé, informations qui ont immédiatement intéressé l'Agence norvégienne antidopage.

    Des sportifs ont été quelque peu surpris par un tel conseil: "Pourquoi devons-nous, étant sains, utiliser un nébuliseur (appareil contre l'asthme)?", s'interrogent-ils, cités par la chaîne TV2. Selon eux, ils ont reçu cette recommandation d'un représentant de la Fédération de ski l'année dernière, à l'approche de compétitions internationales importantes.

    Pourtant, l'entraîneur chef de la sélection norvégienne de ski Vidar Løfshus a déclaré aux journalistes lors d'une conférence de presse que des médicaments n'étaient pas prescrits aux sportifs sans indication médicale.

    "La vraie question consiste à comprendre ce qui se cache sur la formulation +sportifs sains+. Nous ne traitons pas les athlètes sains à l'aide de médicaments", a-t-il déclaré. "Ici, presque tout dépend de la perception du sportif lui-même: est-ce qu'il se considère sain s'il ne souffre pas d'asthme et s'il n'a pas de mucosités dans les voies respiratoires? Je ne vais pas me plonger dans la terminologie médicale, je dirais tout simplement que chaque fois que nous prescrivons des médicaments, nous faisons ça sur la recommandation des docteurs".

    Néanmoins, M. Løfshus avait reconnu auparavant que dans certains cas il peut s'agir de thérapie censée éviter des maladies du système respiratoire, la thérapie prévoyant une utilisation des appareils anti-asthme et des inhalateurs.

    Or, l'Agence antidopage norvégienne s'est déjà intéressée aux curieuses informations parues dans les médias.

    L'utilisation des médicaments contre l'asthme, et surtout le salbutamol, par des sportifs professionnels provoquent de vifs débats depuis une vingtaine d'années. Le salbutamol a attiré l'attention des militants anti-dopage en 1993 où l'on avait révélé que 40% des participants au championnat de ski dans la ville suédoise de Falun en avaient pris. Par conséquent, le salbutamol a été interdit depuis longtemps, mais aujourd'hui l'Agence mondiale antidopage (AMA) permet d'en utiliser à des doses limitées.

    Selon des experts norvégiens, le salbutamol ne peut pas améliorer la performance d'un sportif sain et provoque même des effets secondaires à hautes doses.

    Lire aussi:

    Le dopage, la Russie, et les Jeux olympiques de Rio
    Dopage en Russie? McLaren refuse de présenter des preuves au CIO
    JO 2016: l'AMA critique l'absence de contrôle de dopage pour les sportifs brésiliens
    Dopage: l’AMA supprime une partie du rapport "antirusse"
    Poutine: pas de place pour le dopage dans le sport
    Dopage: le comité d'organisation des JO de Rio veut des athlètes "propres"
    Tags:
    médecine, asthme, médicaments, dopage, athlètes, sport, ski de fond, Norvège
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik