Sports
URL courte
Les Russes exclus des Jeux paralympiques de Rio (50)
57853
S'abonner

La "purge paralympique" se poursuit: après le sportif ayant brandi le drapeau russe à la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques, le CIP prive d’accréditation un autre membre de la délégation biélorusse.

Le Comité international paralympique (CIP) a privé d'accréditation un deuxième membre de la délégation biélorusse après que les athlètes ont déployé un drapeau russe à côté du leur durant la cérémonie d'ouverture à Rio, annonce l'agence de presse biélorusse Belta. Sans citer le nom de l'homme, le média précise qu'il s'agit cette fois d'un des responsables de l'équipe.

Hier le CIP a exclu des Jeux paralympiques Andreï Fomotchkine, membre de la délégation biélorusse et employé du ministère biélorusse du Sport et du Tourisme. Drapeau tricolore russe en main, le Paralympien biélorusse a effectué un quart de son parcours dans le stade brésilien avant qu'on ne le lui retire. Ce geste de solidarité envers les athlètes russes privés de participation aux Jeux paralympiques de Rio a été interprété par le CIP comme une "protestation politique".

La suspension des sportifs russes des Jeux paralympiques de Rio a provoqué une vive réaction au sein de l'équipe biélorusse. Commentant la décision du TAS de rejeter l'appel sur la participation des sportifs russes, le président du Comité paralympique biélorusse Oleg Chepel a exprimé sa solidarité avec les athlètes russes et a qualifié cette démarche de "grave faux pas dans l'histoire du mouvement paralympique", dénonçant une décision politique.

Dossier:
Les Russes exclus des Jeux paralympiques de Rio (50)

Lire aussi:

Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Ce pays pourrait rapidement devenir «un super-propagateur du Covid»
Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
Jeux paralympiques 2016 de Rio de Janeiro, Comité international paralympique (IPC), Russie, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook