Sports
URL courte
20048
S'abonner

La Fédération internationale de tennis ne sanctionnera pas une joueuse américaine qui a pris du meldonium alors que la Russe Maria Sharapova a été suspendue deux ans.

La Fédération internationale de tennis a pris la décision de ne pas sanctionner l’Américaine Varvara Lepchenko, bien qu'elle ait été testée positive au meldonium. Selon le journal américain The New York Times, la fédération est arrivée à la conclusion que la joueuse de tennis a arrêté de prendre du meldonium avant le début de l’année. Il est à noter que le medonium a été mis sur la liste des produits interdits le 1er janvier 2016.

Varvara Lepchenko s'est soumise à un test antidopage en janvier lors d'un tournoi WTA en Australie. Elle a été privée de ses gains et des points glanés lors de cette compétition. Cependant, elle a pu ensuite participer à l’Open d’Australie, où elle n’a pas subi de contrôle antidopage, à la différence de la Russe Maria Sharapova qui a été contrôlée positive au meldonium lors de ce tournoi.

Maria Sharapova connaîtra la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) début octobre. Elle a fait appel devant l’instance suisse de sa suspension de deux ans. 

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a placé le meldonium sur sa liste des produits interdits début 2016. Jusqu'ici, plus d'une centaine de sportifs de par le monde ont été testés positifs à cette substance, qui est censée soutenir le flux sanguin et donner un apport d'oxygène au corps.

Lire aussi:

Le meldonium interdit "à cause de sa popularité dans les pays de la CEI"
Meldonium: Lavrov exige des explications de l'AMA
Polémique sur le dopage: le meldonium capable d’améliorer les performances?
L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Tags:
sanctions, suspension, meldonium, dopage, tennis, Varvara Lepchenko, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook