Ecoutez Radio Sputnik
    Le site du groupe des cyberpirates Fancy Bears

    AMA piratée: d’autres champions olympiques parmi les sportifs dopés

    © Sputnik . Konstantin Chalabov
    Sports
    URL courte
    8220

    Les doubles champions olympiques Emily Seebohm et Alistair Brownlee figurent parmi les vingt nouveaux dossiers de sportifs révélés par les cyberpirates du groupe Fancy Bears.

    La nageuse australienne Emily Seebohm et le triathlète britannique Alistair Brownlee, doubles champions olympiques, figurent dans la sixième liste des sportifs contrôlés positifs aux substances interdites révélée lundi par le groupe de pirates informatiques Fancy Bears.

    La liste contient des informations provenant des dossiers médicaux confidentiels de l'Agence mondiale antidopage (AMA) piratées par Fancy Bears.

    La sixième partie des révélations des hackers, qui ont commencé le 13 septembre dernier, comprend au total vingt sportifs. On y trouve en outre un troisième Français, le nageur Fabien Gilot, pilier du relais 4x100m.

    Dans leurs listes mises en ligne précédemment, les Fancy Bears ont annoncé que des produits dopants avaient été utilisés à des fins thérapeutiques entre autres par des médaillés d'or des Jeux olympiques de Rio. Cette liste contient les noms des joueurs de tennis Rafael Nadal, Venus et Serena Williams, de la gymnaste Simone Biles, des coureurs Chris Froome et Bradley Wiggins, des basketteurs Milos Teodosic et Elena Delle-Donne.

    Il ressort que l'AMA a fait des « exceptions » pour plus de cent sportifs, bon nombre d'entre eux ayant obtenu des médailles lors des Jeux olympiques d'été 2016 à Rio de Janeiro.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Scandale AMA-Leaks: les champions olympiques sont-ils vraiment malades ?
    Richard McLaren: les sportifs pourraient abuser de l’autorisation thérapeutique
    Scandale de l’AMA: les hackers poursuivent leurs révélations
    Poutine: les données piratées de l’AMA soulèvent des questions
    Tags:
    révélations, Internet, hackers, autorisation à usage thérapeutique (AUT), dopage, Fancy Bears, Agence mondiale antidopage (AMA), Fabien Gilot, Emily Seebohm, Alistair Brownlee
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik