Sports
URL courte
2514
S'abonner

Le championnat du monde de handball masculin a été marqué par un petit incident: les organisateurs ont localisé le club ukrainien HC Motor de Zaporojié en Russie.

La Fédération internationale de handball (IHF) a commis une erreur en énumérant les handballeurs de la sélection russe : quatre participants appartenant au club ukrainien Motor de Zaporojié en Ukraine venaient d'un club russe comme le montre l'image ci-dessous.

La liste des participants au Championnat du monde de handball masculin 2017
capture d'écran / Fédération internationale de handball
La liste des participants au Championnat du monde de handball masculin 2017

Concrètement, les joueurs numéro 21, 25, 44 et 87 se sont soudainement retrouvés venir du club de handball Motor, mais pas ukrainien — russe !

Les organisateurs ne savaient-ils pas que des clubs pouvaient avoir des joueurs étrangers ou avaient-ils des lacunes en géographie ? Quoi qu'il en soit, la justice a été vite rétablie et le club de Zaporojié est redevenu ukrainien.

Cette année, la France accueille le Championnat du monde de handball masculin pour la troisième fois, après 1970 et 2001. Il s'agit de la 25e édition des championnats du monde de handball qui se déroule du 11 au 29 janvier et qui est organisée par la Fédération internationale de handball.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Handball : les Français champions d'Europe pour la 3e fois
L'équipe jamaïcaine de bobsleigh collecte des fonds pour participer aux JO de 2018
La Russie pourrait briguer l’organisation des JO-2028
Mickey Rourke va participer à un combat de boxe dans l’Oural
Tags:
handball, championnat, sport, erreurs, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook