Ecoutez Radio Sputnik
    Des fans russes

    Un «festival de violence» lors du Mondial 2018 en Russie? Un mensonge!

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    Sports
    URL courte
    Mondial 2018 (186)
    32922
    S'abonner

    Le Guardian britannique cite l’ancien leader des supporters de l’équipe de football du Spartak Moscou Vassili Stepanov, plus connu comme Vassia Killer, parmi les fans russes qui auraient menacé d’organiser des troubles lors du Mondial 2018 en Russie. L’intéressé dément tout en bloc.

    L'ex-leader des supporters de l'équipe de football du Spartak Moscou Vassili Stepanov, dont le pseudonyme est Vassia Killer, a commenté pour Life un article du Guardian affirmant que les fans russes se proposaient d'organiser un « festival de violence » lors du Mondial 2018 en Russie.

    Les villes russes qui accueilleront le Mondial 2018
    © Sputnik . Konstantin Chalabov

    Selon l'interlocuteur de l'agence, dans l'interview accordée à la chaîne de télévision BBC2 à laquelle se réfère notamment le journal britannique, il a effectivement évoqué la préparation à la prochaine Coupe du monde en Russie, mais a promis, au contraire, à tous ceux qui y assisteront un accueil chaleureux de la part des fans russes.

    M. Stepanov a ajouté qu'il avait effectivement évoqué les troubles à Marseille de l'été dernier, en soulignant toutefois que les supporters russes avaient été provoqués par des fans britanniques.

    « Ils (les Britanniques, ndlr) se comportaient comme des porcs, en nous lançant des insultes. De notre part, ce n'était qu'une riposte, que les médias ont exagérée à l'extrême, en la transformant en effroyable hystérie », a-t-il expliqué.

    Et de relever que ses propos reproduits dans la publication du Guardian étaient sortis de leur contexte.

    « Ce qui y est écrit est un mensonge, ce ne sont que des phrases sorties de leur contexte après une interview télévisée. Il s'agit là de toute évidence d'attaques incessantes des médias occidentaux contre notre pays », a estimé Vassia Killer.

    D'après le Guardian, le film de la BBC2, qui ne sera diffusé que jeudi soir, montre un groupe de jeunes gens impliqués dans la préparation de troubles et d'affrontements lors du Mondial 2018 en Russie. Vassia Killer y est cité parmi les premiers fomenteurs de désordres futurs. Par ailleurs, le journal britannique le qualifie d'organisateur d'affrontements à Marseille avec des fans britanniques lors de l'Euro 2016, mais l'intéressé le dément formellement, en indiquant qu'il se trouvait alors chez lui, car son épouse se préparait à mettre au monde un enfant.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Mondial 2018 (186)

    Lire aussi:

    Mondial 2018 en Russie et hooliganisme: Infantino «pas du tout inquiet»
    Président de la FIFA: disqualifier la Russie du Mondial 2018 ne résoudra rien
    L'UEFA exclut le boycott du Mondial 2018 en Russie
    Tags:
    journalisme, mensonge, interview, émeutes, fans, Euro 2016, Mondial 2018, BBC, The Guardian, Vassili Stepanov, Royaume-Uni, Marseille, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik