Sports
URL courte
5212
S'abonner

« Ils ont lancé une campagne de discréditation de la Russie et du football russe dans l'espoir qu’on retire à Moscou le droit d'accueillir la Coupe du Monde et qu’on l’accorde à l’Angleterre », a déclaré à Sputnik l’écrivain et scénariste Dougie Brimson en commentant le documentaire de la BBC «Armée de hooligans russes».

Dans une interview accordée à Sputnik, Dougie Brimson, auteur des livres sur les violences parmi les supporters et scénariste du film « Hooligans », s'est prononcé sur le documentaire « Armée de hooligans russes » diffusé ce jeudi sur la chaîne de télévision britannique BBC2.

Selon M. Brimson, les médias britanniques ne s'attendaient pas à ce que la Russie obtienne le droit d'accueillir le Mondial 2018.

« Ils (les médias, ndlr) ont immédiatement lancé une campagne de discréditation de la Russie et du football russe dans l'espoir qu'on retire à Moscou le droit d'accueillir la Coupe du Monde et qu'on l'accorde à l'Angleterre qui est probablement le seul pays possédant l'expérience et les ressources nécessaires afin d'organiser un événement d'une telle envergure », a-t-il expliqué.

Il a également souligné que la campagne de discréditation menée par des médias britanniques ne visait que les supporters russes, tandis que les violences perpétrées par les ressortissants d'autres pays lors de l'Euro 2016 à Marseille ont été passées sous silence.

« Ce tournoi a également été marqué par les incidents auxquels ont participé des fans français, allemands ainsi que des hooligans issus des pays de l'Europe orientale. Mais les médias ne les ont pas mentionnés, toute l'attention a été centrée comme d'habitude sur les supporters anglais et russes », a-t-il ajouté.

Dougie Brimson est persuadé que cette « attention focalisée » avait pour objectif de discréditer la Russie à la veille de la Coupe du Monde 2018 afin de décourager les gens de s'y rendre et de ternir l'image du pays.

Il est en outre d'accord avec la déclaration de l'ambassade de Russie au Royaume-Uni accusant la BBC d'avoir « déployé un maximum d'efforts et de moyens afin de discréditer la Russie et la prochaine Coupe du Monde ».

« Vous savez, je suis allé plusieurs fois en Russie et j'éprouve beaucoup d'affection pour ce pays et son peuple, notamment les supporters russes. L'Occident, influencé par des médias de gauche, voit en la Russie un pays où il est dangereux de se rendre, où règnent le racisme et la violence. Voilà pourquoi je soutiens pleinement la déclaration de l'ambassade de Russie selon laquelle qu'il s'agit d'une campagne concertée visant à discréditer », a-t-il conclu.

Dmitri Peskov, porte-parole du président russe, a annoncé que le Kremlin ne regarderait pas le documentaire « Armée de hooligans russes » diffusé jeudi sur la chaîne de télévision britannique BBC2.

Il a également ajouté que sur fond de nombreux cas de « hooliganisme perpétrés par les supporters britanniques sur tout le continent européen », le Royaume-Uni n'était pas le pays le mieux placé pour évoquer ce sujet.

Jeudi soir, la chaîne de télévision britannique BBC2 a diffusé un documentaire intitulé « Armée de hooligans de la Russie ».

L'ambassade russe au Royaume-Uni a déclaré que le film en question avait pour but de ternir l'image de la Russie aux yeux de la communauté internationale.
Gianni Infantino, président de la Fédération internationale de football (FIFA) avait auparavant évoqué le problème du hooliganisme et des menaces qui planent sur l'édition 2018 de la Coupe du monde en Russie, déclarant avoir pleinement confiance dans les autorités russes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Quand la BBC fait campagne contre le Mondial de foot en Russie
Un «festival de violence» lors du Mondial 2018 en Russie? Un mensonge!
Mondial 2018 en Russie et hooliganisme: Infantino «pas du tout inquiet»
Infographie: mise à jour des dates clés du calendrier du déconfinement en France
Tags:
football, supporter, discréditation, Dougie Brimson, Russie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook