Ecoutez Radio Sputnik
    International Olympic Committee (IOC) executive member and current president of the World Anti-Doping Agency Craig Reedie arrives for a press briefing during the 129th International Olympic Committee session in Rio de Janeiro on August 2, 2016, ahead of the Rio 2016 Olympic Games. International Olympic Committee chief Thomas Bach on August 2 demanded a sweeping overhaul of the World Anti-Doping Agency (WADA) as Russian appeals against bans mounted just three days from the opening of the Rio Games. FABRICE COFFRINI / AFP

    Président de l’AMA: la lettre du CIO sur le rapport McLaren, un «coup dans le dos»

    © AFP 2019 FABRICE COFFRINI
    Sports
    URL courte
    481234
    S'abonner

    Une semaine après la parution d’une lettre ouverte du CIO affirmant que l’AMA a reconnu l’insuffisance de preuves permettant d’accuser officiellement les sportifs russes de dopage, le président de l’agence antidopage Craig Reedie a réagi sans mâcher ses mots.

    La récente lettre publiée par le Comité international olympique (CIO) mettant en lumière les lacunes dans le rapport McLaren accusant la Russie et expliquant que ce fait a été reconnu par l'Agence mondiale antidopage (AMA) a « interloqué » le président de l'AMA Craig Reedie.

    « Je ne savais pas qu'ils allaient publier la lettre et j'étais sûr que ce coup dans le dos ne se produirait pas », avoue-t-il, cité par le site insidethegames.

    Qualifiant la lettre de « contreproductive », le responsable indique que « l'AMA a travaillé dur et pendant longtemps avec l'Agence russe antidopage pour reconstruire le système antidopage en Russie ».

    Pourtant, lors d'une réunion tenue le 21 février par l'AMA pour « prêter assistance aux Fédérations internationales sur la manière d'analyser et d'interpréter les preuves » accablant les sportifs russes, l'organisation a admis que « dans bon nombre de cas, les preuves fournies n'étaient peut-être pas suffisantes pour faire aboutir un cas », stipule la lettre ouverte publiée par le directeur général du Comité international olympique Christophe de Kepper.

    La publication du rapport de la commission indépendante dirigée par Richard McLaren sur le dopage en Russie a débouché sur la suspension de l'équipe paralympique russe aux Jeux de Rio ainsi que de nombreux athlètes aux Jeux olympiques. Une décision qualifiée par la diplomatie russe d'« abjecte » et « inhumaine ».

    En outre, au lendemain de la parution de la deuxième partie du rapport McLaren, les championnats du monde de bobsleigh et de skeleton 2017 ont été retirés à la Russie et transférés en Allemagne. En outre, la Fédération de biathlon de Russie a décidé de ne pas organiser cette année une étape de la Coupe du monde à Tioumen, pour que les compétitions ne se déroulent pas dans un climat de suspicion et de fausses rumeurs. La ville de Tioumen est également menacée d'être privée du droit d'organiser les championnats du monde de biathlon de 2021.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Poutine: aucun système d’État de soutien au dopage n’existe en Russie
    L’Union internationale de biathlon disculpe 22 Russes suite au scandale de dopage
    Poutine: il n'y a pas de dopage d'État en Russie
    Tags:
    dopage, Agence mondiale antidopage (AMA), Craig Reedie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik