Ecoutez Radio Sputnik
    Le logo de la Coupe du monde 2018 projeté sur le théâtre Bolchoï à Moscou

    La Russie, un pays hôte du Mondial où «les gens savent vivre en paix»

    © Sputnik . Alexander Vilf
    Sports
    URL courte
    Mondial 2018 (186)
    3263
    S'abonner

    Des milliers de fans de foot comptent aller en Russie pour la CM 2018. Mais certains d’entre eux ont des doutes en raison d’une campagne de discrédit lancée par des médias contre la Russie. Qu’ils soient rassurés! Le chef de la plus grande association australienne des supporters appelle à cesser de juger la Russie d’après les films sur James Bond.

    La Russie est un pays hospitalier prêt à accueillir les fans de foot pour la Coupe du monde 2018 et la Coupe des confédérations 2017, a déclaré à Sputnik Aaron Zoanetti, directeur de Green&Gold Army, la plus grande association de fans de football australiens.

    « Je suis allé en Russie avec une fausse image en tête. Je jugeais ce pays d'après les films de James Bond et les médias occidentaux. Et j'ai été agréablement surpris en arrivant en Russie. Les gens sont très ouverts et hospitaliers (…). Je crois que ce championnat sera magnifique. J'aimerais que beaucoup d'Australiens viennent en Russie pour la connaître, parce que leur vision de ce pays changera après ce séjour », a indiqué M. Zoanetti.

    Il a en outre apprécié l'état de préparation des stades et de l'infrastructure russes.

    « Je me suis déjà rendu deux fois en Russie. J'ai visité Moscou, c'est une ville extraordinaire, Saint-Pétersbourg, qui est aussi une très belle ville à l'esprit européen, Sotchi où j'avais l'impression de me retrouver dans une zone subtropicale, c'était surprenant. J'ai aussi visité Kazan où la moitié des habitants sont chrétiens et l'autre sont musulmans. Cela montre comment les gens peuvent vivre en paix », a ajouté M. Zoanetti.

    D'après lui, la Russie est « un pays très varié et attrayant pour les touristes ».

    À la mi-février, la chaîne de télévision britannique BBC2 a diffusé un documentaire intitulé « Armée de hooligans de la Russie ». Le sujet n'était pas compliqué : les Russes envisageraient de se venger des affrontements à Marseille avec les Britanniques lors de l'Euro 2016. Gianni Infantino, président de la Fédération internationale de football association (FIFA), avait auparavant évoqué le problème du hooliganisme et des menaces qui planent sur l'édition 2018 de la Coupe du monde, déclarant avoir pleinement confiance dans les autorités russes.

    Selon Aaron Zoanetti, les informations sur les prétendues menaces proférées par des hooligans russes contre des fans étrangers n'effraient pas les touristes australiens. Mais il faut s'attendre à leur arrivée massive plutôt en 2018 qu'en 2017.

    « Les Australiens ne veulent pas trop aller à la Coupe des confédérations. Ils espèrent que leur sélection se qualifiera pour la Coupe du monde. Les billets pour ces compétitions sont chers. La plupart des touristes australiens arriveront donc pour la Coupe du monde », a conclu le responsable.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Mondial 2018 (186)

    Lire aussi:

    Et les hooligans britanniques? Le film de la BBC vu d'Italie
    Documentaire de la BBC: les mêmes clichés de supporters peuvent être pris ailleurs
    Film de la BBC sur les supporters russes: une absurde mise en scène, selon Zakharova
    Les délires de la BBC autour de la Coupe du monde de football
    Quand la BBC fait campagne contre le Mondial de foot en Russie
    Tags:
    hooliganisme, football, Coupe des confédérations 2017 de la FIFA, Mondial 2018, Green&Gold Army, Aaron Zoanetti, Australie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik