Ecoutez Radio Sputnik
    L’AMA

    Le chef de l’USADA qualifie l'AMA de «renard gardant son poulailler»

    © REUTERS / Christinne Muschi
    Sports
    URL courte
    5173
    S'abonner

    Le chef de l'Agence antidopage américaine Travis Tygart estime que l'Agence mondiale antidopage n’est pas indépendante dans son état actuel et est en outre incapable d’exercer correctement ses fonctions.

    Travis Tygart, le chef de l'Agence antidopage américaine (USADA), est persuadé que l'Agence mondiale antidopage (AMA) n'est plus en mesure d'assumer ses responsabilités comme il se doit, lit-on dans le quotidien britannique The Guardian.

    M. Tygart a déclaré lors d'un symposium dans la ville suisse de Lausanne que l'Agence mondiale antidopage n'était pas capable de prendre des mesures décisives afin de lutter contre les violations.

    A la question de savoir si l'AMA était une organisation indépendante, M. Tygart a répondu que cela était « hors de question ».

    « C'est un renard gardant son poulailler », a-t-il affirmé pour décrire l'Agence mondiale antidopage.

    Plus tôt, le chef de l'AMA Craig Reedie avait déclaré lors du symposium qu'il fallait faire un travail important dans le domaine de la lutte contre le dopage en Russie. Il a toutefois souligné « les progrès évidents » réalisés par le pays en la matière.

    Le ministre russe des Sports Pavel Kolobkov a reconnu dans son discours l'existence de problèmes liés au dopage mais a cependant rejeté les informations présentées dans le rapport de l'avocat canadien Richard McLaren accusant la Russie d'avoir mis en place un « système de dopage d'État avec l'aide active des services secrets ».

    Le document de Richard McLaren a déclenché un scandale autour de l'équipe olympique russe et a remis en cause sa participation aux JO de Rio. Pour sa part, l'équipe paralympique de la Fédération de Russie s'est vue refuser la participation aux Jeux paralympiques. Moscou a fermement démenti toutes les accusations de l'AMA.

    Par ailleurs, l'Agence mondiale antidopage s'est vue obligée de reconnaître que le rapport de la commission indépendante dirigée par Richard McLaren sur le dopage en Russie ne contenait pas suffisamment de preuves d'implication des sportifs russes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Malgré l’absence de preuve, l’agence antidopage US continue d’accuser la Russie
    Poutine: aucun système d’État de soutien au dopage n’existe en Russie
    L'absence de preuves dans le rapport McLaren reconnue, Moscou s'y attendait
    Tags:
    accusations, dopage, Agence mondiale antidopage (AMA), Agence américaine antidopage (USADA), Suisse, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik