Ecoutez Radio Sputnik
    Les sprinteurs jamaïcains exemptés de contrôle antidopage?

    Des contrôles positifs d'athlètes jamaïcains classés sans suite par le CIO et l'AMA

    © Sputnik . Valeriy Melnikov
    Sports
    URL courte
    3616

    Le Comité international olympique et l’Agence mondiale antidopage ont pris la décision de ne pas investiguer les cas du contrôle antidopage positif des sprinteurs jamaïcains aux JO de Pékin en 2008.

    Malgré un grand scandale de dopage aux Jeux olympiques de Pékin (2008) impliquant des sprinteurs jamaïcains qui ont été disqualifiés suite à des contrôles positifs, le Comité international olympique (CIO) et l'Agence mondiale antidopage (AMA) n'ouvrira pas d'enquête, a annoncé la chaîne de télévision allemande ARD.

    Dimanche soir, la chaîne a diffusé un film sur le dopage consacré entre autres aux contrôles positifs des sportifs jamaïcains aux JO 2008. Dans leurs échantillons de sang des traces de clenbutérol, un produit interdit depuis 1992, ont été retrouvées, au vu et au su du CIO et d'AMA. Néanmoins, aucune investigation n'a été menée. 

    Utilisé en remplacement des anabolisants hormonaux, le clenbutérol permet notamment aux sportifs de brûler les graisses. Il n'est pas exclu que la présence de clenbutérol soit due à une consommation de viande contaminée en provenance de Chine. Interdit en Europe et dans certains autres pays, le clenbutérol est toujours utilisé par des éleveurs chinois et mexicains pour produire une viande plus maigre et plus protéinée. Des recommandations avaient d'ailleurs été transmises aux sportifs afin qu'ils évitent de consommer de la viande produite en Chine.

    Le CIO a informé la chaîne ARD que des échantillons prélevés auprès de « certains athlètes de plusieurs pays » contenaient une quantité insignifiante de clenbutérol, et les sportifs ont été reconnu innocents.

    « Ils n'ont pas été poursuivis parce que les traces de clenbutérol étaient insignifiantes. L'Agence mondiale antidopage a été consultée pour avis. Elle a jugé qu'il n'était pas nécéssaire d'aller plus loin compte tenu de la dose infinitésimale de clenbutérol apparue et le CIO s'en est donc tenu là », a indiqué le CIO dans un communiqué.

    À Pékin, le sprinteur jamaïcain Usain Bolt a été sacré champion olympique du 100 et du 200 m, ainsi que champion du relais 4x100 m. Pourtant l'ensemble du relais masculin 4x100m jamaïcain a plus tard été disqualifié par le CIO, se voyant retirer sa médaille d'or suite au contrôle positif à la méthylhéxaneamine de Nesta Carter. Parmi les Jamaïcains médaillés aux JO 2008 figurent également Shelly-Ann Fraser et Veronica Campbell-Brown qui ont remporté l'or respectivement du 100 m et du 200 m féminin. Les Jamaïcaines Sherone Simpson et Kerron Stewart sont devenues vice-championnes du 100 m avec un même chrono. Kerron Stewart a en outre remporté le bronze du 200 m féminin. 

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Poutine: aucun système d’État de soutien au dopage n’existe en Russie
    L’Union internationale de biathlon disculpe 22 Russes suite au scandale de dopage
    Test de dopage négatif pour le boxeur russe Povetkine
    Tags:
    clenbutérol, anti-dopage, viande, échantillons, athlètes, JO 2008 de Pékin, ARD (TV), Comité international olympique (CIO), Agence mondiale antidopage (AMA), Jamaïque, Pékin
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik