Ecoutez Radio Sputnik
    Supporters turcs

    CM 2018: «Mieux vaut que cela se passe en Russie plutôt qu’en Ukraine ou en Angleterre»

    © Sputnik . Elif Sudagezer
    Sports
    URL courte
    Mondial 2018 (186)
    3241

    La propagande antirusse qui se déchaîne dans les médias en Occident à l’approche de la Coupe du monde de football 2018 est loin d’intimider les supporters turcs, qui se proposent de se rendre à cette grande compétition en Russie et en parlent à Sputnik.

    La Russie est un endroit beaucoup plus calme et sécurisé que les autres pays d'Europe pour organiser une Coupe du monde de football, ont estimé dans un entretien avec Sputnik des supporters de trois clubs prestigieux d'Istanbul, Galatasaray, Fenerbahçe et Besiktas.

    supporters turcs
    © Sputnik . Elif Sudagezer
    Supporters turcs

    Un supporter de Fenerbahçe a indiqué que dans bien des cas, des « hooligans britanniques » étaient à l'origine d'actes de barbarie, comme cela a été notamment le cas lors de l'Euro 2016 en France.

    « S'il y a des hooligans britanniques, les incidents deviennent inévitables », a résumé l'interlocuteur de l'agence.

    Un autre participant à l'entretien, supporter de Besiktas, a qualifié d'« absurdes et injustifiées » les craintes répandues dans les pays occidentaux au sujet de la Coupe du monde de football 2018 en Russie.

    supporters turcs
    © Sputnik . Elif Sudagezer
    Supporters turcs

    « En 2015, nous avons assisté au match Lokomotiv Moscou-Besiktas et ce, sans le moindre problème. Et cette fois encore, je me rendrai sans hésiter un seul instant en Russie, mais je n'irai pas, par contre, en Ukraine où nous avons été agressés par des racistes ! », a-t-il martelé.

    Et d'ajouter qu'en Ukraine, il avait été à plusieurs reprises confronté à des manifestations de violence et de cruauté.

    Il a notamment raconté qu'un chauffeur de taxi avait abandonné un groupe de supporters turcs dans un quartier où des hooligans ukrainiens les avaient ensuite dépouillés.

    Un quadragénaire supporter de Fenerbahçe a confié à Sputnik qu'en règle générale, les fans britanniques étaient presque toujours à l'origine des heurts.

    supporters turcs
    © Sputnik . Elif Sudagezer
    supporters turcs

    « Ils boivent beaucoup et le plus souvent ne tiennent même pas debout », a-t-il relevé.

    Un supporter turc de Galatasaray qui habite depuis près de 17 ans à Moscou a estimé pour sa part dans une interview accordée à Sputnik que les matchs de foot se déroulaient en Russie sans excès.

    « J'ai assisté à une multitude de matchs où je me rends en tenue turque. Jusqu'ici, personne ne m'a dit un seul mot désagréable. La plupart des supporters russes évitent les conflits », a déclaré l'interlocuteur de l'agence, ajoutant qu'il ne doutait absolument pas du calme et de l'ordre lors de la Coupe du monde de football 2018.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Mondial 2018 (186)

    Lire aussi:

    Comment la neige a trahi un média en plein mensonge sur les supporters russes
    Hospitalité russe: des oreillers-nuages offerts aux supporters belges à Sotchi
    Documentaire de la BBC: les mêmes clichés de supporters peuvent être pris ailleurs
    Tags:
    hooligans, supporter, match, interview, racisme, Mondial 2018, Fenerbahçe, Galatasaray, Besiktas, Sputnik, Istanbul, Royaume-Uni, Turquie, France, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik