Ecoutez Radio Sputnik
    JO

    Dopage aux JO de Sotchi: «Sanctionner toute la Russie est inapproprié»

    CC BY 2.0 / Michael Coghlan / Running Shapes
    Sports
    URL courte
    1136251

    Un responsable russe a commenté la déclaration du président du CIO, Thomas Bach, selon lequel la Russie devrait «être sanctionnée» pour avoir mis en place un «système de dopage d’État avec l’aide active des services secrets» lors des JO de 2014 à Sotchi. Pour lui, cette «responsabilité collective est inappropriée».

    Mikhaïl Degtiarev, président du comité de la Douma (chambre basse du Parlement russe) pour la culture physique, le sport, le tourisme et la jeunesse, a partagé avec Sputnik son opinion sur l'intention de Thomas Bach, président du Comité international olympique, de «sanctionner la Russie» pour le «système de dopage d'État mis en place au cours des JO de 2014 à Sotchi».

    «Thomas Bach s'est exprimé sans causer aucune sensation. Nous attendons nous aussi une punition pour les athlètes coupables (de dopage, ndlr). Néanmoins, une responsabilité collective de tout le pays serait inappropriée», a-t-il souligné.

    Logo des Jeux Olympiques
    © Sputnik. Alexei Filippov
    Il a également indiqué que la Russie avait de son côté déjà «corrigé ses erreurs, en adoptant un projet national antidopage».

    «Le nombre de cas positifs pour dopage a grandement baissé, il est proche de zéro», a noté M.Degtiarev.

    Toujours selon lui, le contrôle antidopage est réalisé par des experts britanniques qui «ne constatent aucun échantillon positif chez les athlètes russes».

    «Certains athlètes de Sotchi 2014 ont déjà été punis. Thomas Bach est un responsable international sérieux et je pense qu'il ne permettra pas qu'on applique des solutions qui violeraient les principes olympiques dans leur ensemble, ou qui contrediraient la Charte olympique», a conclu le député.

    Thomas Bach a confié jeudi au New York Times que le CIO ne pouvait pas «oublier ce qui s'est passé à Sotchi».

    «Nous avons été clairs, ce qui s'est passé là-bas doit être sanctionné», a-t-il déclaré dans une interview quelques heures avant sa rencontre avec le président des Etats-Unis Donald Trump.

    En août 2016, un rapport commandé par l'Agence mondiale antidopage (AMA) a accusé la Russie d'avoir mis en place un «système de dopage d'État avec l'aide active des services secrets». Thomas Bach a alors dénoncé «une atteinte choquante et sans précédent à l'intégrité des sports et des JO».

    Le document a déclenché un scandale autour de l'équipe olympique russe et a remis en cause sa participation aux JO de Rio. Pour sa part, l'équipe paralympique de la Fédération de Russie s'est vue refuser la participation aux Jeux paralympiques. Moscou a fermement démenti toutes les accusations de l'AMA.

    La Russie pourrait ne pas être autorisée à prendre part aux Jeux olympiques de Pyeongchang et de Tokyo si l'existence d'un «système de dopage d'État» de ses athlètes est prouvée, a affirmé le président du Comité olympique allemand Alfons Hörmann début janvier 2017.

    Lire aussi:

    La NSA a testé sa surveillance électronique pendant les JO d’hiver de 2002
    JO de Rio: médailles d’or, médailles d’argent et médailles… rouillées!
    Pour les JO 2018, Séoul fait fermer le plus grand marché de viande de chien du pays
    Tags:
    anti-dopage, dopage, JO-2014 de Sotchi, Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, Mikhaïl Degtiarev, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik