Ecoutez Radio Sputnik
    Cyril Despres

    De Moscou à la Chine: ce pilote français se lance dans une prestigieuse course de 10.000km

    © Sputnik . Vladimir Trefilov
    Sports
    URL courte
    Par
    1131
    S'abonner

    La centaine de pilotes et copilotes du Rallye de La route de la Soie 2017 ont quitté le 7 juillet Moscou pour parcourir près de 10.000 km. L’équipe française, considérée comme une des favorites, s’aventure aussi dans cette course prestigieuse. Cyril Despres, vainqueur 2016, a révélé à Sputnik quelles étaient ses ambitions pour cette compétition.

    Montagnes de l'Oural russe, steppes du Kazakhstan, désert de dunes en Chine, les participants du Rallye de La route de la Soie (Silk Way Rally) vont parcourir quelque 10.000 km, traversant des paysages extrêmement variés. Dans un entretien accordé à Sputnik, le quintuple vainqueur du Dakar en moto et gagnant du Silk Way de l'an dernier, le Français Cyril Despres, a confié quelles étapes lui semblaient les plus compliquées et a exposé ses attentes pour la course de 2017, qui se déroule du 7 au 22 juillet.

    ​Se prononçant sur le tracé de cette année, la pilote de la Peugeot 3008DKR a avoué que c'était toujours «une surprise pour lui», puisque c'est la deuxième fois seulement qu'il participe à ce rallye.

    «C'est la deuxième fois également que je viens en Russie, au Kazakhstan. Ce qui est intéressant c'est qu'on avait fait quelques demandes, quelques propositions pour essayer de réduire les grandes liaisons et d'avoir plus de kilomètres de spéciales, et les organisateurs l'ont écouté. Pour moi, je pense, tout va être dur», a souligné l'interlocuteur de Sputnik.

    ​Il a pourtant ajouté que l'an passé, l'étape la plus dure était la dernière, «quand on est en tête du rallye et non loin de gagner la première course en automobile».

    «C'est un petit peu stressant. On était dans les dunes pendant pas mal de kilomètres et voilà après une grande traversée de la Russie, du Kazakhstan, on est arrivé si proche. On a eu toujours peur de s'ensabler, de tomber, d'avoir des problèmes. Mais pour moi ça c'est bien passé. J'ai que de bons souvenirs», a indiqué Cyril.

    Le pilote est déterminé pour cette nouvelle compétition et a «envie de répéter» sa victoire, tout en ajoutant «que c'est une expérience extraordinaire, il y a beaucoup de gens avec beaucoup d'expérience en voiture».

    «Mon copilote va avoir beaucoup de travail […], mais tout ça réuni, avec une bonne voiture, une très bonne team, j'ai toutes mes chances pour renouveler cette victoire», a précisé le Français.

    ​Répondant à la question portant sur qui serait son principal rival dans la compétition, le pilote a affirmé que c'était, d'abord et avant tout, lui-même et son copilote.

    «Je fais toujours attention à moi-même, parce que les erreurs, prendre un caillou ou crever une roue, arriver trop vite sur un obstacle et arracher une partie de châssis, prendre une mauvaise décision, se perdre dans le désert de Gobie, c'est très facile. Donc pour moi, le principal adversaire c'est toujours moi et mon copilote, nous-mêmes», a expliqué Cyril.

    Le pilote est quintuple vainqueur du Dakar, mais en moto. Selon lui, il a décidé de changer de véhicule par «opportunité».

    «Après 15 ans en moto, faire partie d'une grande team comme Peugeot, avec de tels copilotes, c'est juste incroyable. Au bout d'un moment, il faut savoir en changer et passer à autre chose. C'est un challenge pour moi», a-t-il conclu.

    ​La route de la soie a joué un rôle essentiel à travers l'Histoire pour rapprocher l'Europe et l'Asie. Aujourd'hui, elle donne son nom à l'une des courses de rallye les plus exigeantes au monde.

    ​La septième édition est partie encore une fois de Moscou en Russie, pour traverser le Kazakhstan, puis la Chine jusqu'à la ville historique de Xi'an, dans le centre du pays. La course, divisée en 14 étapes, va durer deux semaines.

    Lire aussi:

    Un rallye de tracteurs Paris-Mossar étonnant!
    Dakar 2017: quand rallye rime avec galanterie
    Du rallye sans volant
    Tags:
    course, rallye, Kazakhstan, Chine, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik