Sports
URL courte
260
S'abonner

Bien que depuis une quarantaine d’années l’Afghanistan soit embrasé par la guerre, les hommes n’y font pas montre de leur aptitude au combat uniquement sur le front, a déclaré à Sputnik Baz Mohammad Mobarez, président de la Fédération afghane des arts martiaux et propriétaire du premier club privé de combat libre dans le pays.

Les arts martiaux mixtes (MMA), également connus sous l'appellation de combat libre, sont de plus en plus populaires en Afghanistan, a raconté à Sputnik Baz Mohammad Mobarez, dont le club répond à toutes les normes internationales.

Premier club privé de MMA en Afghanistan
© Photo / Baz Mohammad Mobarez
Premier club privé de MMA en Afghanistan

«L'apparition du combat libre en Afghanistan remonte à 2008. Au départ, cela n'a pas été officiel, mais un an plus tard, on nous a enregistrés en tant que sport officiel. Maintenant, nous participons aux championnats d'Asie et du monde. Les entraînements ont commencé dès 2009. En 2012, il y avait déjà à Kaboul 50 sections de MMA et 25 en province. À l'heure actuelle, on compte 2 à 5 clubs de combat libre dans chaque province afghane», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

Premier club privé de MMA en Afghanistan
© Photo / Baz Mohammad Mobarez
Premier club privé de MMA en Afghanistan

Selon ce dernier, bien que les arts martiaux mixtes se développent depuis peu en Afghanistan, ses pratiquants ont déjà obtenu de bons résultats à des compétitions internationales.

Premier club privé de MMA en Afghanistan
© Photo / Baz Mohammad Mobarez
Premier club privé de MMA en Afghanistan

«Des dizaines de nos combattants ont participé avec succès à des épreuves internationales. Sir Bahador Zade réside notamment aux Pays-Bas, mais défend les couleurs de l'Afghanistan et remporte toujours des victoires. Vali Jan Hutak se rendra sous peu au Tadjikistan. Mir Agha Mobarez et Azim Badakhshi obtiennent eux aussi de beaux résultats, et le public leur réserve un accueil chaleureux», a souligné le propriétaire du club.

Premier club privé de MMA en Afghanistan
© Photo / Baz Mohammad Mobarez
Premier club privé de MMA en Afghanistan

Et d'ajouter qu'on pensait malheureusement que l'Afghanistan, c'étaient la drogue et les terroristes, mais le sport et, notamment, les MMA contribuent à former une autre image du pays.

«Le sport aide les jeunes à renoncer à la drogue. Il a une influence bénéfique sur leur travail et sur leur santé. En Afghanistan, les MMA incitent les jeunes à une concurrence loyale», a résumé le président de la Fédération afghane des arts martiaux.

Les MMA sont un sport de combat complet, associant pugilat et lutte au corps à corps, les deux combattants pouvant utiliser de nombreuses techniques.

Selon les fédérations, sont autorisées les techniques de percussion telles que coups de pied, de poing, de genou et de coude, mais aussi les techniques de corps à corps debout (clinch), de projections et de soumission (grappling) et quelquefois des techniques particulières de percussion au sol.

Lire aussi:

Un chien du Raid poignardé par un forcené lors d’une intervention dans les Yvelines
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Tags:
terrorisme, drogue, combat libre, Fédération afghane des arts martiaux, Sputnik, Vali Jan Hutak, Sir Bahador Zade, Baz Mohammad Mobarez, Kaboul, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook