Ecoutez Radio Sputnik
    Ballon de foot

    Ces joueurs de foot qui ont tenté de faire une carrière politique

    © Fotolia/ Vividz Foto
    Sports
    URL courte
    104

    L'écrivain et critique d'art italien Vittorio Sgarbi a déclaré que si son nouveau parti politique Renaissance remportait la prochaine élection, le gardien de but de la Juventus et de l'équipe d'Italie Gianluigi Buffon, 39 ans, deviendrait le nouveau ministre des Sports du pays.

    Sputnik revient sur ces reconversions insolites de joueurs de football en politique.

    Le président Weah

    Au milieu des années 1990, George Weah était l'un des plus célèbres attaquants du football européen. Sa carrière était à son apogée en 1995 quand il est devenu le premier Africain — et le seul à ce jour — à remporter le Ballon d'or en tant que meilleur joueur de l'année selon la FIFA. Le Libérien est le seul détenteur du trophée dont l'équipe nationale n'a jamais participé à la Coupe du monde.

    George Weah
    © AFP 2017 Issouf Sanogo
    George Weah

    A l'issue de sa carrière de footballeur, dont les meilleures années se sont déroulées au PSG et au Milan AC, Weah s'est lancé dans l'activité humanitaire et politique. En 2005 il s'est présenté au poste de président du Liberia. Avec 28% des voix au premier tour, il a soudainement perdu au second tour face à Ellen Johnson Sirleaf, 67 ans, devenue la première femme présidente de l'histoire de l'Afrique. Weah a immédiatement dénoncé la falsification des résultats, après quoi ses partisans ont organisé des manifestations. L'ancien joueur a tenté à nouveau de miser sur sa popularité, qui était la base de sa campagne électorale. Ses opposants invoquaient en retour l'absence d'expérience politique de Weah et des études nécessaires à une carrière politique de haut niveau.

    «Le fait que j'aie perdu les élections est probablement juste. Ma rivale a terminé Harvard, elle a travaillé à l'Onu, alors que je n'ai même pas fini l'école», a conclu Weah — qui a repris les études. Il a obtenu un degré universitaire en administration à l'université DeVry à Miami avant de revenir dans la grande politique du Liberia. En 2014, Weah a été élu au Sénat.

    Le 12 octobre 2017, il a été annoncé que George Weah avait été élu président du Liberia. Selon le journal local National Accord, l'ex-footballeur a devancé le vice-président sortant Joseph Boakai.

    Kaladze bientôt maire de Tbilissi?

    L'un des meilleurs joueurs de football de l'histoire géorgienne Kakhaber Kaladze a remporté deux fois la Ligue des champions de l'UEFA avec le Milan AC, et à l'issue de sa carrière il a rejoint le parti Rêve géorgien opposé à Mikhaïl Saakachvili. En 2012, le Rêve géorgien est arrivé au pouvoir et Kaladze a été nommé ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles.

    Kakha Kaladze
    © AFP 2017 Vladimir Valishvili
    Kakha Kaladze

    La nomination de Kaladze a été perçue avec beaucoup de scepticisme dans la mesure où il n'avait aucune expérience dans ce domaine. On a également parlé d'un conflit d'intérêts lié à l'implication du fonds d'investissement Kaladze dans des affaires hydro-énergétiques.

    Néanmoins, Kaladze est resté à son poste pendant 5 ans — il l'a quitté il y a littéralement un mois. Durant cette période ont été mis en service 18 barrages, 2 centrales thermiques et un parc éolien. La puissance totale de toutes ces centrales s'élève à 783 mW, pour 1,2 milliard de dollars investis.
    Le 21 octobre prochain, Kakhaber Kaladze se présentera aux élections à la mairie de Tbilissi. Selon une étude d'opinion publique menée par Edison Research, l'ex-joueur est largement en tête de la course électorale.

    Le réformateur Marc Wilmots

    Marc Wilmots est connu en tant que footballeur et entraîneur de l'équipe de Belgique.

    Entre ces deux carrières, Wilmots a été entraîné dans la politique par son beau-père. Après avoir quitté le football, Wilmots a été élu au Sénat pour le parti libéral-conservateur Mouvement réformateur et avait l'intention de développer l'infrastructure sportive du pays. Mais un peu plus d'un an plus tard il est revenu au football pour devenir entraîneur de son club natal de Saint-Trond. Il a été impossible de concilier son métier avec la politique et Wilmots a quitté son siège de sénateur, ce qui a provoqué une tempête de critiques des collègues du parti et des journalistes.

    Finalement le sport a pris le dessus sur la politique et en mars 2017 Marc Wilmots est devenu sélectionneur de l'équipe de Côte d'Ivoire.

    Les ministres Pelé et Zico

    Les footballeurs sont les personnalités les plus populaires au Brésil, et elles en profitent au début de leur carrière politique. Ainsi, en 1995, le roi du football Pelé a été nommé ministre extraordinaire des Sports du Brésil. Son principal objectif était la lutte contre la corruption mais quelques années plus tard ce sont les compagnies appartenant à Pelé qui ont été accusées d'avoir détourné près de 700.000 dollars d'argent caritatif. Ces accusations ne se sont pas confirmées, mais Pelé a tout de même quitté son poste ministériel.

    • Zico
      Zico
      © Sputnik. Anton Denisov
    • Pelé
      Pelé
      © AFP 2017 Adrian Dennis
    1 / 2
    © Sputnik. Anton Denisov
    Zico

    Pelé n'était pas le premier footballeur célèbre à devenir ministre brésilien des Sports. En mars 1990 c'est Zico qui avait été nommé à ce poste, dont le mandat a duré un peu plus d'un an. En tant que haut fonctionnaire, Zico a marqué les esprits par un projet de loi réglementant l'activité commerciale des clubs de football, qui a contribué à leur développement plus professionnel.

    Giovanni Rivera, politicien malgré lui

    Giovanni Rivera est une véritable légende du Milan AC. En 19 ans, il a remporté pratiquement toutes les compétitions avec son équipe. A la fin de sa carrière Rivera est devenu vice-président de son club natal, mais huit ans plus tard il a été contraint de quitter son poste pour des raisons politiques: le club avait été acheté par Silvio Berlusconi, aux opinions opposées. D'après Rivera, l'entrée dans la lutte politique n'était pas une démarche réfléchie et il avait même demandé de ne pas considérer sa décision uniquement comme celle d'une personne utilisant sa célébrité pour attirer les électeurs.
    Quoi qu'il en soit, Rivera a réussi à faire une excellente carrière politique. En 1987, il a été élu à la chambre basse du parlement italien pour le parti chrétien-démocrate, après quoi il est devenu secrétaire du parlement, et a travaillé en tant que secrétaire du ministère de la Défense — ce qui correspond au poste de vice-ministre. En avril 2005, Rivera est allé plus loin et a été élu député européen du parti Olivier. En 2008, il a été réélu au sein du mouvement de la Rose blanche.

    Giovanni Rivera
    © AP Photo/ Luca Bruno
    Giovanni Rivera

    La carrière politique de Rivera a évolué de manière très dynamique mais une chose restait inchangée: il critiquait toujours et partout Berlusconi aussi bien en tant que politicien que gérant de football.

    Nous saurons très bientôt si le compatriote de Rivera Gianluigi Buffon fera son entrée en politique. Mais une chose est sûre: ce ne sera pas avant l'été 2018 car le gardien de but a l'intention de participer au Mondial en Russie.

    Lire aussi:

    Maradona demandera-t-il un passeport russe?
    «Je suis le meilleur joueur de l'histoire»: Maradona réagit à l’allégation de Ronaldo
    Du mousseux et des blagues: Poutine retrouve Pelé et Maradona avant le tirage au sort
    Tags:
    politique, football
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik