Sports
URL courte
15313
S'abonner

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé ce dimanche la levée de la suspension de la Russie, à l'issue de ces JO 2018. La disqualification du ROC pourra être annulée après l’analyse de tous les échantillons des contrôles antidopages des Russes aux Jeux de Pyeongchang.

Le Comité international olympique (CIO) a voté dimanche à l'unanimité la levée de la suspension du Comité olympique russe (ROC), une décision qui ne pendra toutefois effet qu'après la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Pyeongchang.

«Il est envisagé» que la suspension soit levée «une fois que l'unité sport sans dopage (DFSU) aura confirmé qu'il n'y a pas d'autres cas de dopage». Il s'agit des deux cas de dopage révélés durant la quinzaine, dont Alexander Krushelnitsky, médaillé de bronze en curling mixte, et Nadezhda Sergeeva, 12e de l'épreuve de bobsleigh.

Ainsi, la décision de maintenir temporairement la suspension de la Russie ne permettra pas aux sportifs russes, qui participent sous bannière neutre, de pouvoir défiler derrière le drapeau russe durant la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Pyeongchang.

168 sportifs russes considérés comme «propres» par le CIO ont été admis à participer aux JO mais sous la bannière olympique, en raison de la suspension du Comité olympique russe.

Lire aussi:

Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Deux suppositoires par jour: l’Institut Pasteur de Lille teste un médicament contre le Covid
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Tags:
JO 2018 de Pyeongchang, Comité olympique de Russie (ROC), Comité international olympique (CIO), Alexander Krushelnitsky, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook