Ecoutez Radio Sputnik
    Les jeunes Iraniens choisissent la slackline. Pourquoi?

    Les jeunes Iraniens choisissent la slackline. Pourquoi?

    © Photo. Saman Jooyandeh
    Sports
    URL courte
    160

    S'apparentant au funambulisme, la slackline est une pratique sportive récente qui devient toutefois de plus en plus populaire en Iran. Le «slackeur» marche sur une sangle élastique appelée «slack» tendue entre deux ancrages, tels qu'arbres ou poteaux. Saman Jooyandeh, membre du groupe Iran Slackline, en a parlé à Sputnik.

    La slackline est considérée comme sport en Iran bien qu'il n'y ait pas de fédération dans le pays. Il se trouve toutefois des sponsors étrangers qui fournissent du matériel requis aux slackeurs iraniens, a raconté à Sputnik Saman Jooyandeh, ancien rochassier.

    Les jeunes Iraniens font de la slackline
    © Photo. Saman Jooyandeh
    Les jeunes Iraniens font de la slackline

    «Je fais du rocher depuis une dizaine d'années, et j'ai appris l'existence de la slackline en visionnant des films sportifs. C'est mon amis qui m'a initié à la slack que je ne pratique professionnellement que depuis trois ans tout au plus», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Les jeunes Iraniens font de la slackline
    © Photo. Saman Jooyandeh
    Les jeunes Iraniens font de la slackline

    Et d'ajouter qu'il y avait en Iran une association d'amateurs de slackline qui échangeaient des informations, s'entraînaient ensemble ou organisaient même des compétitions.

    Les jeunes Iraniens font de la slackline
    © Photo. Saman Jooyandeh
    Les jeunes Iraniens font de la slackline

    Saman est persuadé que la slackline demande une grande concentration de forces physiques et mentales, mais que le principal est la volonté du slackeur lui-même.

    Les jeunes Iraniens font de la slackline
    © Photo. Saman Jooyandeh
    Les jeunes Iraniens font de la slackline

    «Chacun y poursuit son objectif. Pour moi, l'essentiel est d'en tirer du plaisir. Quand j'accomplis des figures plus compliquées, je ressens un grand sentiment de joie», a confié le slackeur à Sputnik.

    Lire aussi:

    Elles marchent en talons hauts sur une sangle suspendue au-dessus d'un abîme
    Des centaines d’Indonésiens dansent la danse traditionnelle Saman
    «Les États-Unis sont eux-mêmes le principal pays sponsor du terrorisme»
    Tags:
    rochassier, slackline, jeunes, sport, Sputnik, Saman Jooyandeh, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik