Sports
URL courte
Mondial 2018 (186)
2152
S'abonner

Deux mois après la finale de la Coupe du Monde 2018 où l’équipe de Croatie affrontait la France, la Présidente croate a révélé son avis à propos du favori de Vladimir Poutine. Selon Kolinda Grabar-Kitarovic, le chef du Kremlin soutenait la sélection au damier…

La Présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic a déclaré que lors de la finale de la Coupe du Monde 2018 où l'équipe de son pays a affronté la France, Vladimir Poutine soutenait la sélection croate. Néanmoins, ce n'est que son avis.

«Nous parlons maintenant de manière informelle, alors je dirai qu'après le match j'ai dit au ministre russe des Affaires étrangères Lavrov: "il m'a semblé que le Président Poutine soutenait un peu plus la Croatie"», a déclaré Kolinda Grabar-Kitarovic, s'exprimant vendredi à la Brookings Institution à Washington.

Néanmoins, elle a précisé qu'il était impossible de savoir qui le chef du Kremlin soutenait. «L'essentiel est qu'il a été très gentil, il s'est rendu dans le vestiaire français et dans le nôtre».

Kolinda Grabar-Kitarovic a également ajouté que l'équipe croate se préparait déjà à la victoire lors de la prochaine Coupe du Monde qui se tiendra au Qatar en 2022.

La finale de la Coupe du Monde 2018 a eu lieu le 15 juillet au stade Loujniki, à Moscou. Les Bleus sont devenus champions du monde de football, pour la deuxième fois depuis 1998, en battant la Croatie au cours d'une finale disputée devant plus de 78.000 spectateurs à Moscou.

Les Présidents Emmanuel Macron, Vladimir Poutine et Kolinda Grabar-Kitarovic, ainsi que l'ancien chef d'État français Nicolas Sarkozy ont assisté à la finale du Mondial.

Dossier:
Mondial 2018 (186)

Lire aussi:

Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
«Je fume un joint et alors»: insulté par un fumeur de cannabis, un maire écrit à Castex et Darmanin
Tags:
Bleus, football, Mondial 2018, Kolinda Grabar-Kitarovic, Vladimir Poutine, Croatie, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook