Ecoutez Radio Sputnik
    Khabib Nurmagomedov

    Le président de l'UFC se prononce sur la punition qui attend Khabib Nurmagomedov

    © REUTERS / Noah K. Murray-USA TODAY Sports
    Sports
    URL courte
    10531

    Le sportif russe Khabib Nurmagomedov sera condamné à une amende de 250.000 dollars pour avoir participé à une bagarre après sa victoire sur l'Irlandais Conor McGregor, a déclaré le président de l'UFC Dana White.

    Malgré les premières informations qui ont suivi la bagarre entre le Russe Khabib Nurmagomedov et des membres de l'équipe de l'Irlandais Conor McGregor juste après le combat à Las Vegas, l'athlète russe conservera son titre de champion et la majeure partie de son paiement de deux millions de dollars, a précisé Dana White, président de l'UFC dans une interview accordée au site TMZ.

    Selon lui, la commission athlétique du Nevada, l'État où s'est déroulé le combat, condamnera le Russe à une amende de 250.000 dollars (218.000 euros) et lui interdira de prendre part à un combat aux États-Unis pendant quatre à six mois.

    Quant à l'Irlandais, il obtiendra l'intégralité de ses trois millions de dollars.

    M.White a également précisé que la décision sur la revanche évoquée par McGregor serait prise après le verdict de la commission.

    Ayant vaincu l'Irlandais le 6 octobre, Khabib Nurmagomedov s'est précipité hors de l'octogone pour en venir aux mains avec des membres de l'équipe de son adversaire. Des soutiens de Nurmagomedov faisaient le chemin inverse pour s'en prendre à l'Irlandais resté sur le ring. Plus tard, Khabib Nurmagomedov s'est excusé pour son comportement après sa victoire sur le ring, rejetant la faute sur McGregor.

    Lire aussi:

    Nurmagomedov explique ce qui l’a incité à la bagarre après sa victoire sur McGregor
    Le rappeur 50 cents accepte l'invitation de Nurmagomedov de venir au Daghestan
    Nurmagomedov menacé d’être privé de son titre de champion
    Tags:
    Conor McGregor, Khabib Nurmagomedov, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik