Ecoutez Radio Sputnik
    Football

    Un footballeur serbe de Manchester a refusé l'hommage rendu par son équipe à l'Otan

    © Sputnik . Alexey Filippov
    Sports
    URL courte
    261083

    Lors d’un match, Nemanja Matic, footballeur serbe de Manchester United, a refusé de porter sur son maillot un coquelicot en signe d’hommage aux soldats britanniques décédés, dont certains au service de l'Otan, en disant: «Vous avez bombardé mon pays, c’est hors de question que je porte cette fleur!», selon le portail serbe Telegraf.

    Le footballeur de l'équipe nationale serbe et joueur de Manchester United, Nemanja Matic, était le seul footballeur à ne pas avoir arboré de coquelicot sur son maillot lors du match entre Bournemouth et son club, la fleur traditionnellement utilisée chaque année dans la Premier League pour rendre hommage aux soldats britanniques décédés dans des conflits, relate le portail serbe Telegraf.

    Le média a notamment appris auprès de sources informées les raisons de cette décision qui a suscité plusieurs critiques au Royaume-Uni.

    Ainsi, d'après le Telegraf, lorsque le sportif a appris que la fleur était un signe d'hommage aux soldats britanniques tombés au combat, notamment dans les missions de l'Otan, il a refusé d'aller sur le terrain en portant un maillot arborant ce symbole.

    «L'un des meilleurs joueurs de milieu de terrain au monde a enlevé la fleur et l'a jetée par terre dans le vestiaire:

    — Vous avez bombardé mon pays, c'est hors de question que je porte cette fleur. Si nécessaire, je suis prêt à quitter le club et l'Angleterre tout de suite — a déclaré Matic aux membres du club.

    Toutefois, le club lui a permis de jouer sans le symbole mentionné», lit-on dans l'article.

    Lundi, Nemanja Matic a expliqué cet acte sur son compte Instagram. Il a ainsi reconnu comprendre «tout à fait pourquoi les gens portent des coquelicots» ainsi que respecter «totalement le droit de chacun de le faire», en ajoutant qu’il avait «une profonde sympathie pour toute personne qui a perdu un être cher à cause d’un conflit».

    «Cependant, pour moi, cela ne fait que rappeler une attaque que j'ai connue personnellement en tant que jeune garçon effrayé à l'âge de 12 ans alors que je vivais à Vrelo, mon pays ayant été dévasté par le bombardement de la Serbie en 1999. Bien que je l’aie déjà fait auparavant, à la réflexion, je ne pense pas qu'il soit juste que je porte le coquelicot sur mon maillot», a-t-il écrit.

    «Je ne veux pas saper le coquelicot en tant que symbole de fierté au Royaume-Uni ni offenser qui que ce soit, cependant, nous sommes tous un produit de notre propre éducation et il s’agit là d’un choix personnel pour les raisons exposées. J'espère que tout le monde comprendra mes raisons maintenant que je les ai expliquées et que je pourrai me concentrer pour aider l'équipe dans les matchs à venir», a-t-il conclu.

     

     

    Le Royaume-Uni a participé à la campagne de bombardement de l'Otan contre la Serbie en 1999, alors que sa province du Kosovo, à majorité albanaise, combattait pour son indépendance contre l'armée yougoslave de l'époque. Après la défaite des Serbes, le Kosovo a déclaré son indépendance en 2008, un statut qui lui est actuellement reconnu par plus de 100 pays, dont la Grande-Bretagne et les États-Unis.

    Cependant, la Serbie, la Russie, la Chine et cinq membres de l'UE, dont l'Espagne, refusent de reconnaître l'indépendance du Kosovo.

    Le port du coquelicot sur le maillot de Manchester United relève du choix des joueurs et ceux-ci ne sont pas punis pour avoir refusé de le porter.

    Lire aussi:

    Quel avenir pour le footballeur de Manchester qui n’a pas rendu hommage aux soldats UK?
    Anniversaire du Kosovo: confettis et lacrymo
    Auschwitz: marche de la vie dans un camp de la mort
    Tags:
    hommage, militaires, football, Manchester United F.C, OTAN, Royaume-Uni, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik