Ecoutez Radio Sputnik
    Paolo Venturini, marathonien italien en Sibérie

    Histoire d’un marathonien italien: il a parcouru 39 km par moins 52 degrés

    © Photo. Matteo Menapace
    Sports
    URL courte
    260
    S'abonner

    Le 20 janvier, à Oïmiakon, en République russe de Sakha, point le plus froid de la planète, l’Italien Paolo Venturini a fait ce que personne avant lui n’avait fait. Il a parcouru une distance de 39,12 km par une température de moins 52 degrés en 3 heures 54 minutes et 10 secondes. Sputnik a rencontré l’athlète surnommé «Monstre Glacé».

    L'officier de police et coureur de l'extrême italien Paolo Venturini a parcouru presque 40 kilomètres par —52°C, dans le nord de la Iakoutie, en Russie, en moins de 4 heures. À l'issue de ce marathon presque complet, il a déclaré devant les journalistes qu'il se sentait «très bien».

     Paolo Venturini
    © Photo. Matteo Menapace
    Paolo Venturini

    «Je suis heureux d'avoir obtenu de bons résultats […], mais je ne serais pas pressé d'affirmer que je suis entré dans l'histoire. […] Quoi qu'il en soit, un drapeau tricolore italien avec la description des détails de mon record et mon autographe resteront à jamais au Musée historique de Iakoutsk. Ainsi, une petite partie de l'Italie et de Paolo Venturini y sera gardée», a déclaré l'officier de police et coureur de l'extrême italien Paolo Venturini.

     Paolo Venturini
    © Photo. Matteo Menapace
    Paolo Venturini

    Et d'ajouter que malgré sa préparation tatillonne à ce marathon très peu ordinaire, une situation imprévue était survenue.

     Paolo Venturini
    © Photo. Matteo Menapace
    Paolo Venturini

    «J'ai raté l'avion de Moscou à Iakoutsk et dû, avec mon équipe, passer deux jours à Moscou. Par ailleurs, le trajet de Iakoutsk à Oïmiakon à bord d'un KamAZ a été une autre épreuve», a raconté l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, il n'existe pas encore d'équipement pour courir par de tels froids. Aussi, a-t-il combiné divers tissus qui retiennent la chaleur du corps, tout en lui permettant de «respirer».

    «Les records sont établis pour être battus […], mais je suis évidemment très heureux que le mien restera le premier», a résumé cet athlète hors du commun.

    En 2017, Paolo Venturini avait parcouru 75 kilomètres à travers le désert iranien, où la température atteignait +67°C. Les aventures de M.Venturini sont suivies par des milliers de fans, en Italie et dans de nombreux autres pays. L'athlète met régulièrement les vidéos et les photos de ses entraînements sur les réseaux sociaux.

    Tags:
    record, marathon, Sputnik, Paolo Venturini, Moscou, Iakoutsk, Iakoutie, Russie, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik