Sports
URL courte
295
S'abonner

L'entraîneur de la sélection argentine a annoncé que Lionel Messi réintégrerait l'équipe nationale pour jouer contre celles du Venezuela et du Maroc, a fait savoir le HuffPost Maroc.

Lionel Messi, star de l'Albiceleste, pourrait participer au match amical qui opposera le Maroc à l'Argentine, le 26 mars à Rabat, a indiqué le HuffPost Maroc, se référant au quotidien sportif argentin Olé. Avant d'affronter le Maroc, la star du FC Barcelone, qui a dernièrement mis entre parenthèses sa carrière internationale pour neuf mois, prendra part à un match amical contre le Venezuela, le 22 mars à Madrid.

Pourtant, Lionel Messi n'a pas encore officiellement confirmé son retour dans l'équipe nationale à la presse, c'est l'entraîneur de la sélection, Lionel Scaloni, qui a annoncé la nouvelle aux médias locaux, a précisé le journal.

Toujours selon le HuffPost Maroc, qui a contacté un responsable de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), celle-ci a confirmé que Lionel Messi aurait donné son accord de principe et prendrait part au match «pour un million de dollars américains».

Les Lions de l'Atlas doivent recevoir l'Argentine le 26 mars prochain à Rabat, avait précédemment annoncé un communiqué de la FRMF.

Le Maroc a rencontré l'Argentine à deux reprises. Une première fois en 1994, lorsqu'il s'était incliné par trois buts à un, puis une seconde fois en 2004, lorsqu'il avait subi une nouvelle défaite sur le score de 1 à 0.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Des voleurs surpris par la police en train de vider un logement sous scellé truffé d’armes de guerre
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
équipe nationale, match amical, football, Olé (quotidien sportif argentin), The Huffington Post, FC Barcelone, Lionel Messi, Venezuela, Argentine, Rabat, Madrid, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik