Ecoutez Radio Sputnik
    Des sportifs paralympiques russes et leur entraîneur

    Le Comité international paralympique ré-autorise la Russie à participer

    © Sputnik . Alexei Kudenko
    Sports
    URL courte
    262

    Les paralympiens russes pourront représenter leur pays en portant le drapeau national aux Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo et de 2022 à Beijing, à condition de respecter certaines conditions, a déclaré le président du Comité international paralympique (CIP), Andrew Parsons.

    Le Comité international paralympique (CIP) a, en la personne de son président, Andrew Parsons, annoncé vendredi la décision de rétablir l'adhésion du Comité paralympique russe, suspendue en 2016, à compter du 15 mars prochain, moyennant une série de critères.

    «Le 15 mars, nous publierons une liste de critères. Les paralympiens russes à Beijing et à Tokyo pourront se produire sous le drapeau national», a déclaré M.Parsons. «Après 28 mois de suspension, nous sommes convaincus que celle-ci n'est plus nécessaire, parce que la situation en Russie a changé».

    «Cette décision a été prise parce que la partie russe a complété 69 points de la feuille de route sur 70», indique le communiqué du CIP.

    Il a été souligné que le seul point non complété était la reconnaissance du rapport de l'expert indépendant de l'Agence mondiale antidopage, Richard McLaren.

    «Les athlètes russes font partie des athlètes les plus testés des Jeux Paralympiques et ils continueront de l'être», a promis le président du CIP.

    Richard McLaren, président de la commission spécialisée de l'AMA, avait affirmé en novembre 2015 que la Russie avait mis en place un système de dopage institutionnalisé. Depuis le début du scandale, Moscou a démenti à plusieurs reprises toute existence d'un tel système, insistant sur la responsabilité individuelle des sportifs dopés ou de responsables ayant poussé au dopage. Toutefois, l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) a interdit aux athlètes russes de participer à des compétitions internationales, y compris aux Jeux olympiques de Rio 2016.

    Richard McLaren a récemment retiré ses accusations contre la Russie concernant l'existence d'un système étatique de soutien au dopage dans le sport.

    Lire aussi:

    Un tremblement de terre secoue Athènes - images
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    Tags:
    paralympiens, Comité international paralympique (IPC), Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik