Ecoutez Radio Sputnik
    Gaëlle Nayo Ketchanké (archive photo)

    Une haltérophile française aurait subi une double fracture en soulevant 107 kg (vidéo)

    © AFP 2019 Daniel MIHAILESCU
    Sports
    URL courte
    4115
    S'abonner

    L’haltérophile française Gaëlle Nayo-Ketchanké a compromis ses chances de participation aux prochains Jeux olympiques, se cassant le bras à deux endroits et s’est luxé le coude alors qu’elle tentait de décrocher le titre aux championnats d’Europe, annonce le journal britannique Express.

    Gaëlle Nayo-Ketchanké, pensionnaire du club de Clermont-l'Hérault, s’est cassé le bras gauche à deux endroits et luxé le coude à sa troisième tentative de soulever une barre à 107 kg aux championnats d’Europe d’haltérophilie à Batoumi, en Géorgie, annonce le journal britannique Express.

    ​La femme de 31 ans, qui concourait dans la catégorie des moins de 76 kg, soulevait le poids lorsque son bras gauche s’est brusquement tordu, laissant la foule en état de choc. Les téléspectateurs qui ont suivi la compétition en direct ont pu entendre le coude de Ketchanké claquer alors que l’athlète reposait tant bien que mal la barre.

    Ketchanké a été transportée d’urgence vers un hôpital local. D’après Express, elle souffre d’une double fracture du bras gauche et d’une blessure au coude. Toutefois, le directeur technique national René Rambier ne parle que d’une luxation du coude.

    «Elle jouait sa carte pour être championne d'Europe. Elle a une luxation du coude et un semi-plâtre lui a été posé. De retour en France, elle passera des radios de contrôle», a-t-il poursuivi, cité par l’Équipe.

    Gaëlle Nayo-Ketchanké, vice-championne d’Europe 2018 et 2016 et médaillée de bronze aux mondiaux 2017, a obtenu la médaille de bronze à l'arraché à Batoumi avec une barre à 103 kg. Mais sa participation aux Jeux olympiques 2020 de Tokyo est désormais remise en question.

    L’athlète s’est adressée à ses fans sur sa page Instagram, les remerciant pour leur soutien et promettant de tenir tout le monde au courant de sa convalescence.

     

     

    Lire aussi:

    Cet haltérophile dansant devient une star d'Internet
    En vidéo: un sportif norvégien ouvre les flacons antidopage à mains nues
    Quand les sportifs ne font pas saigner que le cœur de leurs supporters
    Tags:
    haltérophilie, blessure, Express, Gaëlle Nayo-Ketchanké, Batoumi, Géorgie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik