Ecoutez Radio Sputnik
    UEFA Euro 2020

    Poutine donne son feu vert au régime sans visa pour l’Euro 2020

    © Sputnik . Алексей Даничев
    Sports
    URL courte
    6391
    S'abonner

    La Russie rouvrira officiellement ses portes aux amateurs de football en 2020. Selon le texte de la loi ratifiée le 1er mai par le Président Poutine, les supporters étrangers qui souhaiteront venir assister aux matchs qui se dérouleront à Saint-Pétersbourg pourront le faire sans avoir besoin d'un visa.

    Le Président russe a signé la loi visant à adopter un régime sans visa pour les fans étrangers qui iront soutenir leurs équipes lors des matchs du Championnat d'Europe de football 2020 qui auront lieu à Saint-Pétersbourg. Le texte de loi a été publié le 1er mai sur le portail officiel d'information juridique.

    Tout comme pendant la Coupe du Monde 2018 et la Coupe des Confédérations 2017, les supporters étrangers auront le droit d'entrer sur le territoire russe en utilisant leur Fan-ID. Les bénévoles de l'UEFA se rendront en Russie avec des visas humanitaires.

    Le régime sans visa entrera en vigueur 14 jours avant le premier match du Championnat et se terminera dix jours après le dernier match. En outre, les supporters auront le droit de se déplacer gratuitement à Saint-Pétersbourg et dans sa banlieue le jour d'un match et jusqu'à 12h00 le lendemain d'un match.

    Rappelons que lors de la Coupe du Monde 2018, qui s'est déroulée du 14 juin au 15 juillet dans 11 villes russes, les amateurs de football pouvaient se rendre en Russie sans visa à l'aide d'un Fan ID, passeport de supporter les autorisant à entrer dans le pays 10 jours avant la date du premier match et de quitter la Russie jusqu'à 10 jours après la date du dernier match. Le 15 juillet 2018, le Président russe avait d'ailleurs prorogé le régime sans visa pour les supporters jusqu'à la fin de l'année.

    Tags:
    football, régime sans visas, Mondial 2018, Euro 2020, UEFA, Vladimir Poutine, Saint-Pétersbourg, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik