Ecoutez Radio Sputnik
     Antoine Griezmann

    Un mail lié au transfert de Griezmann pourrait coûter très cher au FC Barcelone

    © AP Photo / Andrew Medichini
    Sports
    URL courte
    0 81
    S'abonner

    L’Atlético de Madrid a eu accès à un mail envoyé par l’avocat d’Antoine Griezmann, Sevan Karian, à l’international français, à sa sœur et à son père, datant du mois de mars, époque à laquelle sa clause libératoire valait encore 200 millions d’euros et non pas 120 millions, comme ceux payés par le club catalan, selon El Mundo.

    Le directeur général de l'Atlético de Madrid, Miguel Ángel Gil, s’est procuré un courriel envoyé en mars dernier par l'avocat Sevan Karian à Antoine Griezmann, à sa sœur et représentante Maud et à leur père Alain, détaillant les conditions de l’incorporation de l’attaquant tricolore au FC Barcelone. M.Gil dispose désormais d'une arme puissante pour faire pression sur Barcelone, relate El Mundo.

    Ce courriel prouve de manière explicite l’existence de négociations cachées entre Antoine Griezmann, un footballeur sous contrat en vigueur, et le FC Barcelone avant la date autorisée par la FIFA.

    Clause controversée

    El Mundo indique que l'Atlético a reçu 120 millions d'euros pour le paiement de la clause de Griezmann, estimée à 200 millions avant le 1er juillet, et si les négociations avec le joueur ont commencé avant cette date, ce dernier aurait dû effectivement coûter 200 millions d’euros. C’est pourquoi les Madrilènes exigent réparation à hauteur des 80 millions restants et demandent à la Ligue de football professionnel espagnole de ne pas lui accorder de licence et de l’empêcher de jouer en Liga.

    Réticences de Messi

    Les Blaugranas, eux, rétorquent que ce mail n’a aucun caractère officiel et ne peut donc pas être retenu comme une preuve ou un début de preuve. De même, ils expliquent n’avoir signé aucun précontrat avec le champion du monde 2018. Toutefois, cet argument ne convaincra peut-être pas les instances. El Mundo précise même que, si l’existence d’un accord entre le Barça et le clan Griezmann en mars est confirmée, une interdiction de recrutement pourrait planer au-dessus des champions d’Espagne en titre.

    Le journal fait également état de réticences de certains poids lourds du vestiaire, avec Lionel Messi en tête, qui a préféré l'arrivée de Neymar. Le Brésilien était une possibilité. Griezmann, une réalité.

    Tags:
    courriel, Antoine Griezmann, FC Barcelone, Atlético Madrid
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik