Ecoutez Radio Sputnik
    Khabib Nurmagomedov bat Dustin Poirier

    Khabib Nurmagomedov bat Dustin Poirier et garde son titre de champion des poids légers de l’UFC

    © AP Photo / Mahmoud Khaled
    Sports
    URL courte
    131084
    S'abonner

    Onze mois après sa célèbre victoire contre l’Irlandais Conor McGregor, le Russe Khabib Nurmagomedov a battu le Louisianais Dustin Poirier et ainsi conservé son titre de champion des poids légers lors de l’UFC 242.

    Le combattant russe Khabib Nurmagomedov a défendu ce samedi 7 septembre son titre de champion de l'UFC contre l’Américain Dustin Poirier, par un étranglement arrière au troisième round, lors du tournoi à Abou Dhabi.

    Deux combattants

    Originaire du Daghestan et âgé de 30 ans, Khabib Nurmagomedov est pour l'instant invaincu en 27 combats, dont huit victoires par KO et neuf par soumission. Le 6 octobre 2018, à Las Vegas, Khabib Nurmagomedov avait défendu son titre de champion de l'UFC en remportant son combat contre l'Irlandais Conor McGregor. Immédiatement après l’affrontement, il était sorti du ring et avait déclenché une bagarre avec un membre du clan de McGregor, Dillon Denis.

    Cette bagarre avait coûté au combattant russe une amende de 500.000 dollars (438.000 euros) et une suspension de neuf mois. Quant à l'Irlandais, il a dû payer 50.000 dollars (43.800 euros) et ne participer à aucun combat pendant six mois.

    Son adversaire, le Louisianais Dustin Poirier, est âgé lui aussi de 30 ans. Au total, Poirier a participé avant ce soir à 30 combats, dont 25 victoires (7 soumissions) contre cinq défaites. Ceinture noire de jiu-jitsu, Dustin Poirier est réputé comme un très bon striker qui pour sa carrière au sein de l’UFC a remporté 12 combats par KO. Le 13 avril 2019, il a vaincu par décision unanime des juges l’Américain Max Holloway, obtenant le titre intérimaire en poids légers de l’UFC, ce qui lui a donné le droit d’affronter Khabib Nurmagomedov.

    Tags:
    Khabib Nurmagomedov
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik