Sports
URL courte
9516
S'abonner

Selon Le Parisien, une séance d’hypnose a été organisée dans l’hôtel des athlètes français lors des Championnats du monde à Doha. Et ce sans l’aval de la fédération.

Plusieurs athlètes de l’équipe de France auraient participé à une séance d’hypnose organisée au 19e étage de leur hôtel à Doha à l’occasion des Championnats du monde. Les faits se sont déroulés lundi 30 septembre, sans l’aval de la Fédération française d'athlétisme (FFA), relate Le Parisien.

«C'était une sorte d'atelier d'hypnose», décrit un membre de l'équipe de France. «Faite par quelqu'un de célèbre dans le milieu paraît-il».

Selon le média, certains estiment que l’hypnotiseur aurait été amené à l'initiative de l’athlète Pierre-Ambroise Bosse.

Depuis, des photos et des vidéos de cette «séance de relaxation» ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Mais ont été ensuite retirées à la demande des responsables de la FFA.

D’après Le Parisien, l'hypnotiseur est venu de France mais n'était pas accrédité pour l'événement et n'avait obtenu aucune autorisation pour s'approcher des athlètes.

«La fédération internationale autorise certaines choses comme la libre circulation de personnes dans l'hôtel», déplore Patrice Gergès, le directeur technique national. «Tout le monde passe dans cet espace qui devait être privé, on doit en permanence s'adapter», a-t-il déclaré, notant que l’étrange visiteur n'aurait pas dû se trouver là.

Tandis que toutes les traces de cette séance étaient effacées des réseaux sociaux, une personne a été chargée de filtrer les entrées au 19e étage.

«On s'expliquera sur toute cette histoire après les Mondiaux», précise M. Gergès. En outre, André Giraud, le président de la FFA, qui a été averti de cette affaire mercredi 2 octobre au matin, n'a pas apprécié. «J'ai poussé une gueulante et demandé qu'on remette de l'ordre dans la maison!», explique-t-il.

Lire aussi:

Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tags:
championnat, Doha, hypnose, athlètes, équipe, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook